Cyrano de Bergerac dans le cirque du festival de Gavarnie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/07/2009 à 10H15
Cyrano de Bergerac dans le cirque du festival de Gavarnie

Cyrano de Bergerac dans le cirque du festival de Gavarnie

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_94879@Culture

Du 16 au 28 juillet 2009, le 24ème festival de Gavarnie propose la pièce de théâtre "Cyrano de Bergerac", d'Edmond Rostand. La mise en scène est signée Bruno Spiesser, pour une production du Théâtre Fébus. C'est un événement, tant par l'écrin du spectacle : le magnifique cirque de Gavarnie dans les Pyrénées, que par le travail accompli pour cette version qui mêle textes classiques, slam et hip hop.  Ce ne sont pas les seules particularités : le spectacle sera partout. Devant le public, derrière, sur les côtés, et au sein même de l'assistance qui sera invitée à suivre physiquement la pièce.

La pièce de théâtre d'Edmond Rostand a été achevée en 1897. Si elle était facile d'accès pour le public, elle était en revanche très difficile à mettre en scène : il y a avait énormément de personnages, le rôle titre avait un texte extrêmement long, les décors changeaient beaucoup d'un acte à l'autre, il y avait même une scène de bataille. Avant la première représentation au théâtre de la Porte Saint Martin à Paris, Rostand panique et s'excuse d'avance auprès du comédien qui incarne le rôle titre. Il a tort. La pièce est tout de suite un triomphe, et lui vaut même instantanément la légion d'honneur. Il faut dire que la société française est à l'époque traumatisée, notamment  par la guerre de 1870, et qu'elle accueille bien ce retour à un héroïsme romantique. Reconnaissons, enfin, que le texte garde une certaine modernité, et fait son effet. En voici trois vers :
« Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire »
« Peut-on être innocent, lorsqu'on aime un coupable ? »
« Moi, c'est moralement que j'ai mes élégances. »