Procès Papon : 20 ans après, les dessins d'assises d'Edith Gorren exposés pour l'histoire

Mis à jour le 30/05/2018 à 18H26, publié le 30/05/2018 à 18H08
Détail d'un dessins d'Edith Gorren

Détail d'un dessins d'Edith Gorren

© France 3 Culturebox capture d'écran

Jusqu'au 15 juin 2018, le Goethe Institut de Bordeaux accueille une exposition de dessins d'assises réalisés il y a 20 ans par Edith Gorren lors du procès de Maurice Papon. Il a été condamné en 1998 à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité commis entre 1942 et 1944 alors qu'il était secrétaire général de la préfecture de Gironde. Un livre accompagne cette expo.

Il y a vingt ans se tenait à la cour d'assises de Bordeaux le procès d'un ancien ministre de Valéry Gisard d'Estaing poursuivi pour complicité de crimes contre l'Humanité. Alors ministre du budget, c'est un article du Canard Enchaîné du 6 mai 1981, quatre jours avant l'élection de François Mitterrand, qui révèle que Maurice Papon a pris une part active à la déportation des Juifs de la région de Bordeaux lorsqu'il était secrétaire général de la préfecture de la Gironde, entre 1942 et 1944. Le titre de l'article était alors : "Quand un ministre de Giscard faisait déporter les Juifs".

Il aura fallu 17 ans

L'ancien préfet de police de Paris (il l'était lors des massacres de manifestants algériens en octobre 1961 et l'affaire de Charonne le 8 février 1962) a été poursuivi après qu'un jury d'honneur composé d'anciens résistants incontestables a déclaré qu'il aurait dû démissionner dès 1942 pour ne pas prendre part à "des actes contraires à l'honneur".

Il aura fallu près de 17 ans avant que le procès ne débute devant la cour d'assises de la Gironde. Il s'est ouvert le 8 octobre 1997 et s'est terminé par la condamnation de Maurice Papon le 2 avril 1998. Alors âgé de 87 ans, il a été condamné à dix ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'Humanité. Certaines parties civiles avaient réclamé que s'applique la peine maximale, soit la perpétuité. 

Reportage : France 3 Aquitaine E. Galand / P. Lécuyer / O. Pallas

https://videos.francetv.fr/video/NI_1243593@Culture

Les dessins d'Edith Gorren aujourd'hui exposés

Dans le public de ce procès, une dessinatrice. Edith Gorren suit tous les débats et produit des dessins très réalistes quant à leur ressemblance avec les protagonistes et en même temps souvent symboliques dans leur mise en page.

Une vingtaine de ces oeuvres est exposée à l'Institut Goethe de Bordeaux jusqu'au 15 juin 2018. Un livre "Le procès Papon - Les enfants de Pitchipoï" regroupe une grande partie des dessins d'Edith Gorren concernant ce procès. les textes sont signés de Jean-Marie Matisson, partie civile.

Maurice Papon sera remis en liberté en 2002 pour raisons de santé. Il s'éteindra chez lui en février 2007 à l'âge de 96 ans.