Le "passe culture" verra le jour en 2018, annonce la ministre Françoise Nyssen

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/12/2017 à 17H08, publié le 18/12/2017 à 16H48
File d'attente pour la la "Nuit des musées", ici en 2005.

File d'attente pour la la "Nuit des musées", ici en 2005.

© PIERRE VERDY / AFP

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, le "passe culture verra le jour en 2018", a assuré la ministre de la Culture. Il s'agit d'une aide de 500 euros pour régler des dépenses culturelles qui sera versée aux jeunes à leurs 18 ans. "Tel que nous ­sommes en train de le dessiner, c'est une révolution", dit Françoise Nyssen au journal Le Monde, "une voie d’accès inédite vers la culture".

"Le passe culture verra le jour dès 2018" et ce ne sera pas "un gadget", a affirmé la ministre Françoise Nyssen dans un entretien publié par Le Monde daté de mardi 19 décembre. La ministre parle même d'un "nouveau service public universel de la culture".

Lancement prévu pour septembre

"Le passe culture sera une application géolocalisée pour mobile, créditée de 500 euros par l'État pour les jeunes de 18 ans, mais téléchargeable par tous", a expliqué la ministre.
"De premiers tests auront lieu au premier semestre 2018 sur trois territoires, pour un lancement en septembre", a-t-elle précisé.

"Le passe, a-t-elle détaillé, permettrait d'accéder à de l'offre en ligne, mais aussi de connaître toute l'offre culturelle à proximité : où acheter un livre, où trouver un stage de hip-hop ou de théâtre, etc...". "Ce sera comme un GPS de la culture", a-t-elle dit.

François Nyssen est restée plus vague sur le financement du projet pour lequel un budget de 430 millions d'euros a été évoqué. "Il faut réfléchir à la diversité du financement. Je souhaite que les acteurs qui seront partenaires du passe et en bénéficieront, puissent contribuer d'une façon ou d'une autre à son financement", a dit la ministre en soulignant que des "discussions" ont été engagées.

L'exemple italien pas des plus probants

Jusqu'à présent, seule l'Italie a testé le "passe culture" pour les jeunes, avec un succès relatif. Mis en place en octobre 2016 par le gouvernement de Matteo Renzi, le "bonus culture" italien devait permettre à tous les jeunes âgés de 18 ans de percevoir un chèque de 500 euros pour des dépenses liées à la culture (livres, cinéma, théâtre, concert...).

La mesure n'a toutefois pas rencontré le succès escompté, seuls 60% des jeunes concernés (370.000 sur 570.000) ayant répondu à l'appel. La presse a aussi révélé que le dispositif avait été en partie dévoyé, de nombreux jeunes ayant, avec la complicité de commerçants, échangé leur chèque contre une somme d'argent en liquide inférieure à sa valeur de 500 euros.