Le Louvre-Lens, chef-d'oeuvre des terrils et fierté du bassin minier

Publié le 12/10/2018 à 17H39
Le Louvre-Lens

Le Louvre-Lens

© ROLLINGER-ANA / AFP

Installé au beau milieu du bassin minier, le musée Louvre-Lens fait partie des chefs-d’œuvres des terrils du Nord-Pas-de-Calais. Il est le fruit d'une politique de décentralisation de la culture et d'une volonté de rendre justice au peuple de la mine, longtemps éprouvé. Une sorte de réparation pour cette région longtemps sinistrée. Aujourd'hui, il fait la fierté de ceux qui le font vivre.

Des trésors au coeur des terrils
L'idée d'un Louvre-Lens a germé dans les années 2000. Un choix audacieux voulu par Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication de l'époque, qui souhaitait que les grands établissements parisiens soient décentralisés. Six villes sont candidates, et la mobilisation populaire des habitants de Lens ainsi que la pugnacité  du maire Guy Delcourt feront la différence.

Depuis son ouverture, le Louvre-Lens fait la fierté de ceux qui le font vivre. Visiteurs, guides, habitants ou dirigeants, ils s'emploient au quotidien à faire rayonner leur territoire par le prisme de la culture. Un territoire qui porte certes les stigmates d'une économie sinistrée, mais qui possède lui aussi une histoire forte et prégnante ; deux cultures différentes, qui finalement cohabitent parfaitement ensemble. 

Reportage : V. Roussel, P. Auger, K. Annette
Chefs-d'oeuvre des terrils : Le Louvre-Lens

Louvre-Lens : la fierté des terrils
Dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, on recense 339 terrils. un numéro leur a été attribué par les houillères pour les référencer et les exploiter. Cinquante-et-un d'entre eux sont aujourd'hui inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, depuis 2012. Ils sont l'empreinte de l'histoire minière et des générations de travailleurs qui ont connu le travail sous terre. Bernard, fils de mineur raconte cette période, non sans douleur. Sa famille entière y a travaillé ; lui seul y a échappé.
 
Aujourd'hui c'est la culture qui a remplacé l'industrie minière, disparue depuis la crise. Le Louvre-Lens tente de s'adapter sur ce territoire fortement touché par le chômage qui avoisine les 20%. Des sessions avec le pôle-emploi sont proposées pour découvrir de nouveaux débouchés, et présenter les métiers inhérents au musée.

Reportage : V. Roussel, P. Auger, K. Annette
Chefs-d'oeuvre des terrils : Le Louvre-Lens 2

 

Les coulisses des expositions
Le Louvre détient 450 000 oeuvres que les touristes du monde entier s'empressent de venir admirer. Certaines d'entres elles sont parfois décrochées, faisant le voyage vers d'autres musées. Des tableaux d'exception sont acheminés vers Le Louvre-Lens pour de nouvelles expositions ; une chance inespérée pour Bernard, le fils de mineur. 
 
Rencontre avec ces femmes et hommes de l'ombre, qui s'activent dans les coulisses du musée, pour présenter aux visiteurs des expositions remarquables. Autre particularité du Louvre-Lens, associer les habitants aux expositions à venir, à travers des rencontres et des ateliers de réflexions. Ici chacun à son mot à dire.

Reportage : V. Roussel, P. Auger, K. Annette
Chefs-d'oeuvre des terrils : Le Louvre-Lens 3

 

Des chefs-d'oeuvre à partager
"Le verrou" de Fragonard est arrivé à destination. Il s'agit du clou de l'exposition à venir. Pour l'heure, il fait l'objet des plus grands soins, manipulé avec délicatesse. Il faut dire que cette oeuvre majeure a coûté près d'un million d'euros, il y a quarante ans déjà. Une oeuvre majeure car véritable référence de la peinture du XVIIIe siècle et réalisée avec beaucoup de raffinement et d'attention. Cette celèbre peinture raconte tout un pan de la civilisation française.
 
Pendant que l'on s'active au Louvre-Lens pour présenter la prochaine exposition, Bernard, lui, fait le tour du voisinage pour inciter les Lensois à venir découvrir les nouveaux chefs-d'oeuvre. C'est son leitmotiv ; la culture doit être partagée !
L'ouverture du musée a aussi suscité de nouvelles vocations et une ouverture culturelle certaine. Le Louvre-Lens a même servi de déclic artistique à quelques néophytes.

Reportage : V. Roussel, P. Auger, K. Annette
Chefs-d'oeuvre des terrils : Le Louvre-Lens 4


Un musée au pays des mineurs

Chez Cathy, un bistrot situé en face du Louvre-Lens, est une véritable institution. Sa propriétaire se souvient avec nostalgie des années après-guerre où le café accueillait tous les mineurs. Aujourd'hui, la clientèle a changé et vient du monde entier, depuis l'implantation du musée.
D'ailleurs ici, tout le quartier vit au rythme du musée, les sorties des petits écoliers sont toutes trouvées. Le musée est un outil pédagogique et un terrain de jeux très ludique. Et pendant que les enfants retournent à l'école, les grands arrivent pour découvrir la fameuse exposition consacrée à l'"Amour". Deux ans de travail et de recherches pour mettre sur pied cette exposition qui explore un domaine universel. Mais le Louvre-Lens réserve parfois d'autres plaisirs, comme le festival Muse & Piano où récitals de piano et concerts surprises dialoguent avec les oeuvres. Et Bernard ne raterait cela pour rien au monde, fidèle aux rendez-vous.
 

Reportage : V. Roussel, P. Auger, K. Annette

Chefs-d'oeuvre des terrils : Le Louvre-Lens 5

Au fil du temps et des expositions, le Louvre s'est donc naturellement imposé dans le décor et les coeurs des Lensois. Une grande fierté pour certains ; une énorme reconnaissance pour d'autres.