L'histoire bretonne racontée à travers "Le son et lumières" de Saint-Gelven

Par @Culturebox
Publié le 12/08/2016 à 16H43
"Le son et Lumières" de Saint-Gelven réuni plus de 300 figurants.

"Le son et Lumières" de Saint-Gelven réuni plus de 300 figurants.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

L’histoire de la Bretagne, en sons et en lumières. Chaque été depuis 25 ans, l’Abbaye de Bon-Repos, dans la commune de Saint-Gelven (Côtes-d'Amor), accueille un spectacle historique, retraçant les épisodes phares de la Bretagne.

"Le son et lumières" de Saint-Gelven, c’est une remontée dans le temps de 2 heures grâce à des projections d’images géantes, des effets pyrotechniques et surtout des figurants.

Reportage : C. Bazille / J. Seigner / H. Notat

https://videos.francetv.fr/video/NI_776001@Culture

 

Un spectacle de reconstitution

Chaque soir de spectacle, une ruche humaine s’anime en coulisse. "Le son et lumières", c’est plus de 300 figurants et comédiens, 2 000 costumes, des centaines de chars, de chevaux et des animaux de la ferme qui offrent au public une reconstitution des évènements marquants de l’histoire régionale de la Bretagne et des grandes heures de l’Abbaye de Bon-Repos. Certains sont nouveaux et d’autres, connaissent déjà bien le spectacle, comme Dorian, figurant depuis 3 ans. "C’est une très bonne ambiance, tout le monde se connaît plus ou moins et même les nouveaux sont bien intégrés quand ils arrivent", confie-t-il.

En 2015, le spectacle a réuni plus de 10 000 spectateurs. Un chiffre en hausse depuis 4 ans, qui traduit la qualité de travail de l’organisation de l’évènement. Et qui de mieux placé pour en parler qu’un habitué ? "C’est absolument fantastique. Je suis venu six fois, et c’est de mieux en mieux chaque année", déclare Peter, un spectateur irlandais.  

Le final du spectacle "Le son et lumières" de l’Abbaye Bon-Repos marque le caractère insoumis et soudé de cette région. Sur un air de cornemuse, le drapeau est brandi, symbole d’une Bretagne debout contre le dictat des puissants.