Jean-Claude Malgoire clôt la Chaise-Dieu avec la Passion selon Saint-Matthieu de Bach

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/08/2016 à 12H12
Jean-Claude Malgoire dirige son ensemble depuis 1966.

Jean-Claude Malgoire dirige son ensemble depuis 1966.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

50 ans d’ensemble pour un festival d’un demi-siècle. Le festival de la Chaise-Dieu, s’est terminé ce dimanche avec trois rendez-vous dont la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach. Un 32e concert donné par l’ensemble La Grande Ecurie et la Chambre du Roy et dirigé par Jean-Claude Malgoire, depuis 1966.

Il est l’un des piliers du festival de musique de la Chaise-Dieu. Jean-Claude Malgoire et son ensemble, ont fêté un double anniversaire lors du concert de dimanche avec la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach, probablement exécutée pour la première fois en 1727.

La passion passionnante

Les Passions de Bach ont marqué l’histoire de la musique classique tant par leur qualité que par leur structure. Sur les cinq écrites par le compositeur, seules deux nous sont parvenues dans leur intégralité, "La Passion selon Saint-Jean", composée en 1724 et "La Passion selon Saint-Matthieu" en 1727. Proche de l’opéra, ces oratorios aux sujets religieux et dramatiques n’étaient pas destinés à être mis en scène malgré leurs airs, leurs récitatifs et leurs chœur.

Jean-Claude Malgoire est un habitué des œuvres de Bach, qu’il a dirigées tout au long de sa carrière, dans le monde entier. Les Passions représentent à ses yeux un des chefs-d’œuvre du compositeur. "On ne se lasse pas, il y a toujours quelque chose à découvrir. Bach a mis des années à les écrire alors nous pouvons bien lui consacrer nous aussi quelques années pour traduire ce qu’il a écrit", confie-t-il.

Reportage : E. Brot-Monnier / L. Couvrand / S. Gastaud / A. Desprès

https://videos.francetv.fr/video/NI_786137@Culture

 

50 ans d’ensemble

Crée en 1966 par le chef-d‘orchestre, l’ensemble La Grande Ecurie et la Chambre du Roy est le plus ancien jouant sur instruments d’époque encore en activité en France. En un demi-siècle d’expérience, Jean-Claude Malgoire n’a pas changé sa façon de diriger l’orchestre mais a le choix d’une grande palette d’œuvres. "La musique d’ensemble donne l’avantage de couvrir plusieurs périodes, de la musique classique à nos jours. Nous sommes toujours aussi actifs au travail pour découvrir nous-mêmes un grand éventail de musique d’opéra, de passion, de musique religieuse et symphonique", explique-t-il.

Jean-Claude Malgoire est un des grands noms du festival de la Chaise-Dieu, avec une vingtaine de passages. En 50 ans, le public et les attentes ont évolué, comme l’explique le chef-d ‘orchestre. "La société évolue bien sûr et les goûts changent. Il y a un choix à faire parce qu’on ne peut plus jouer aujourd’hui les musiques que nous jouions il y a 30 ans. Nous sommes obligés de nous renouveler et le public a d’autres exigence et c’est là tout l’intérêt de notre approche musicale". Le festival de la Chaise–Dieu a soufflé ses 50 bougies en compagnie d’un invité de marque ce dimanche.