Bientôt une rue France Gall et une bibliothèque Jean d'Ormesson à Paris

Mis à jour le 08/02/2018 à 16H28, publié le 07/02/2018 à 18H27
France Gall dans une rue parisienne en 1968 pendant le tournage d'une émission télévisée de Jacqueline Joubert.

France Gall dans une rue parisienne en 1968 pendant le tournage d'une émission télévisée de Jacqueline Joubert.

© Daniel Lefevre/ INA / AFP

La chanteuse France Gall et les écrivains Jean d'Ormesson et Françoise Dorin, récemment décédés, sont quelques-unes des personnalités qui auront une rue ou un hommage à leur nom dans Paris.

Des rues France Gall et Françoise Dorin

Sur proposition LR et PPCI (Pro-Macron ex-LR), le nom de la chanteuse France Gall devrait être accolé à celui de son mari dans "l'allée Michel-Berger" du parc Monceau dans le VIIIe arrondissement, où le couple a habité.

Sur proposition PPCI, la romancière Françoise Dorin aura une rue à son nom dans le XVIIe arrondissement où elle est née, sans doute dans la ZAC Clichy-Batignolles.

Une bibliothèque Jean d'Ormesson, un lieu public Claude Cahun

L'écrivain Jean d'Ormesson devrait avoir une bibliothèque à son nom pour éviter une confusion éventuelle avec une rue d'Ormesson dans le IVe arrondissement.

Sur proposition Démocrates et Progressistes (pro-Macron ex-PS), l'écrivain et photographe Claude Cahun, née Lucy Schwob (1894-1954), liée au mouvement surréaliste et figure homosexuelle, verra une rue ou un lieu public à son nom.

Une plaque pour Helno des Négresses Vertes

Sur proposition communiste, Noël Rota, dit Helno, leader du groupe les Négresses Vertes, figure du rock alternatif des années 80, décédé en 1993 à l'âge de 30 ans, aura également une plaque sur l'immeuble du XIXe arrondissement où il habitait.

Toutes ces propositions, votées à l'unanimité par tous les groupes politiques en Conseil de Paris, en session cette semaine, devront être finalisées après accord des familles.