Vingt ans de cinéma suisse au festival Entrevues

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/12/2009 à 10H24
Vingt ans de cinéma suisse au festival Entrevues

Vingt ans de cinéma suisse au festival Entrevues

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_97879@Culture

Pour sa 24ème édition, du 28 novembre au 6 décembre 2009, Entrevues, le Festival international du film de Belfort, propose une rétrospective intitulée "Je me souviens du cinéma suisse (1964 - 1984)". Parmi les représentants helvètes du 7ème art : le comédien Jean-Luc Bideau et le réalisateur Lionel Baier.

D'abord une question : pourquoi 1964-1984 ?  Selon la directrice du festival, Catherine Bizern, le "nouveau cinéma suisse" a commencé en 1964 avec le documentaire d'Alexandre J. Seiler sur l'immigration, " Siamo Italiani". Les années 80, elles, marquent  le début du déclin de ce courant. Durant cette période, les noms de Godard (rappelons qu'il est franco-suisse), d'Alain Tanner (La Salamandre), Claude Goretta (La Dentellière), Michel Soutter (Les Arpenteurs) ont occupé le devant de la scène. Depuis quelques temps, de nouvaux talents apparaissent et notamment ceux de Lionel Baier et d'Ursula Meier (dont le film "Home" était à Cannes en 2008 pour la Semaine internationale de la critique). Mais contrairement au cinéma belge, espagnol ou danois, ces réalisateurs ont du mal à être reconnus au delà des frontières helvétiques. Patience, les Suisses auront eux aussi un jour leurs frères Dardenne, leur Almodovar ou leur Lars Von Trier. On parie une tablette de chocolat ?