Vidéastes amateurs, vous avez du talent !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/07/2012 à 17H28
Le regard du vidéaste amateur enfin valorisé

Le regard du vidéaste amateur enfin valorisé

© France3 / Culturebox

Vidéastes amateurs, ne laissez pas dormir vos vieux films dans les tiroirs ! Le 2 juillet, l'Ina, l'Institut National de l'Audiovisuel, a lancé en Aquitaine une grande collecte d'archives personnelles. Baptisée "Ina, Mémoires partagées", cette opération pilote vise à enrichir la mémoire collective des français à travers leurs souvenirs individuels.

https://videos.francetv.fr/video/NI_483813@Culture

Il faut d'abord rappeler quel est le rôle de l'Ina, une institution créée en 1975 avec pour mission la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine audiviovisuel français.  Au fil des ans, il est devenu la première banque d'archives numérisées en Europe avec "en stock" cinq millions d’heures de documents télé et radio. L'Ina  en numérise 930.000 autres par an. En 2006, cette grande bibliothèque d'images animées s'est ouverte au grand public avec l'ouverture d'un site internet. d'un simple clic, des milliers d'heures de programmes des trente années passées étaient disponibles soit gratuitement (80%) soit en achat ou même location.


A ce trésor issu du monde de l'audiovisuel professionnel  vont donc venir se rajouter les pépites des vidéastes amateurs. Ces derniers peuvent maintenant envoyer les films, supers 8, cassettes VHS ou autre à une société privée avec laquelle l'Ina a établi un partenariat pour que les images soient numérisées au frais du propriétaire mais à un tarif négocié. Quant aux images déjà numérisées, elles peuvent être déposées directement sur le site dailymotion grâce à une page dédiée.
Si le test fonctionne en Aquitaine, l'opération sera élargie à toute la France. Avec un objectif à moyen terme : d'ici quatre ans, rendre accessible le fond du dépôt légal depuis des bibliothèques ou médiathèques d’une vingtaine de villes françaises.