Vente aux enchères Trauner-Prévert, voyage au coeur d'une amitié

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 25/10/2012 à 12H34
Alexandre Trauner et Jacques Prévert à Saint-Paul-de-Vence

Alexandre Trauner et Jacques Prévert à Saint-Paul-de-Vence

© DR

C’est une vente aux enchères exceptionnelle qui s’est déroulée le 24 octobre à Drouot à Paris. Une collection de lettres, de dessins, de photos et de maquettes, signés du décorateur de cinéma Alexandre Trauner, étaient mis en vente. Une véritable plongée dans l’histoire du cinéma du début du XXe siècle mais aussi dans l’amitié unique qui lia Trauner au poète Jacques Prévert de 1932 à 1976

https://videos.francetv.fr/video/NI_133653@Culture

Le nom d'Alexandre Trauner ne vous dit rien ? Pas de panique. Pour cerner le talent de ce créateur, il suffit d’aller au cinéma où l’on peut découvrir (ou redécouvrir) la version restaurée des « Enfants du Paradis » dont les décors sont signés Trauner. Des décors somptueux qui ont contribué au succès du film. Mais Marcel Carné ne fut pas le seul à utiliser les talents de l’émigré hongrois (élève aux Beaux-Arts de Budapest, Trauner  fuit en 1929 le régime antisémite du  général Horty). Orson Welles fit aussi appelle à lui pour son « Othello » en 1952, idem pour Howards Hawks (1955, « La Terre des Pharaons ») , John Huston (1975, « L’homme qui voulut être roi » mais aussi Claude Berri (« Tchao Pantin »), Luc Besson pour « Subway ».

Alexandre Trauner - Subway "L'entrée du logement du Roller"

Alexandre Trauner - Subway "L'entrée du logement du Roller"

© DR

Pour ce dernier, Alexandre Trauner décrocha  en 1986 le César du Meilleur décor (avant cela , la récompense lui était déjà revenue pour « Monsieur Klein » et « Don Giovanni », deux films de Joseph Losey). En 1960, c’est un Oscar qui lui avait été décerné pour « La Garçonnière » de Billy Wilder. Les plus grands cinéastes ont donc travaillé avec lui. Sa particularité ? Une exécution hyper soignée et un sens du détail qui donnent à ses réalisations un aspect très réaliste mais « sublimé » car Trauner arrive à interpréter le réel tout en lui imprimant sa propre vision.

Trauner-Prévert, une complité créatrice

Rien d’étonnant donc à ce qu’Alexandre Trauner trouve en Jacques Prévert un frère de cœur et de création. La vente de Drouot comporte de véritables trésors qui retrace cette complicité inaltérable : scénarios manuscrits, collages, photos de repérages de films signées Prévert mais aussi correspondances manuscrites entre les deux hommes. Un vrai trésor. 

jacques prévert (1900-1977) Une partie de campagne. Le déjeuner sur l’herbe. 8 planches autographes préparatoires du scénario avec dessins originaux. 1936 ; 8 feuillets in-folio.

jacques prévert (1900-1977) Une partie de campagne. Le déjeuner sur l’herbe. 8 planches autographes préparatoires du scénario avec dessins originaux. 1936 ; 8 feuillets in-folio.

© DR

Au total, la famille Trauner se sépare de 340 lots estimés à près de 400 000 euros. La vente a atteint 714 605 euros avec un record pour une maquette du boulevard du Crime pour « Les Enfants du Paradis », une huile sur toile de Trauner réalisée en 1943. Elle a été vendue 78 000 euros. Pour avoir un aperçu des œuvres proposées, il suffit de consulter le catalogue de l’exposition qui a été pensé comme un livret de cinéma. Il raconte tout l’itinéraire de Trauner, de sa naissance en Hongrie en 1906, à sa mort en 1993 dans le Cotentin. Images, dessins, mais aussi extraits d’entretiens réalisés par Jean-Pierre Berthomé (1989 - Editions Jade-Flammarion). On y trouve notamment cette citation de Billy Wilder au sujet de Trauner : « Je l’aime parce qu’il n’a rien à faire des bavardages futiles, que chaque minute avec lui est un enrichissement... Toute nouvelle distinction décernée à Trau est méritée et je m’en réjouis. Il a eu l’Oscar, le César, une exposition de ses maquettes a fait le tour du monde... Et après ? Le Prix Nobel, j’espère. »