Voyage à Zhangjiajie, le parc chinois qui a inspiré Cameron pour "Avatar"

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/08/2015 à 18H52, publié le 26/08/2015 à 18H43
Le Parc de Zhangjiajie, une merveille naturelle longtemps ignorée des Chinois eux-mêmes

Le Parc de Zhangjiajie, une merveille naturelle longtemps ignorée des Chinois eux-mêmes

© Stanislas Fautre

Si l’univers mystérieux et luxuriant du film Avatar vous a envoûté, sachez qu’il existe (en partie) pour de vrai. Pour créer le cadre naturel de la planète Pandora, James Cameron s’est en effet inspiré du Parc de Zhangjiajie. Situé dans la province du Hunan en Chine, ce site attire chaque année des millions de touristes fascinés par ces pitons rocheux suspendus entre ciel et terre.

En 2009, James Cameron créait la sensation avec "Avatar", film de science-fiction en 3D dans lequel il imaginait une planète baptisée Pandora, peuplée par les Na’vi et porteuse d’un minerai rarissime qui suscitait la convoitise des industriels. Le film fut l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma (2,78 milliards de dollars dans le monde). Et ce en partie grâce la beauté des décors, tour à tour fascinants et inquiétants, avec notamment ses fameuses "montagnes flottantes".
Les fameuses montagnes flottantes de la planète Pandora

Les fameuses montagnes flottantes de la planète Pandora

© Twentieth Century Fox France
A l’époque, le photographe Eric Hanson avait parcouru le monde, à la demande de James Cameron, pour trouver un site naturel capable d'inspirer le cinéaste américain. C’est lui qui dénicha  le Parc de Zhangjiajie à l'ouest de la Province du Hunan, à environ 1 200 km à l'ouest de Pékin. Une splendeur qui attire par milliers les touristes chinois.
 
Reportage : M. Laroche-joubert / S. Giaume / G. Caron / J. Chang

https://videos.francetv.fr/video/NI_486943@Culture

Réputé pour ses 3000 pics kartsiques, le Parc de Zhangjiajie était pourtant recouvert par la mer il y a 300 millions d’années. Ce sont l’érosion et les changements géologiques qui ont façonné ses montagnes et son canyon de 400 mètres de large. Très difficile d’accès, la région resta longtemps isolée puis commença à se peupler en 1949 lors de la fondation de la République de Chine.

Malgré cela, peu de Chinois connaissaient ces lieux et il fallut attendre les années 70 pour qu’ils découvrent enfin le site grâce au peintre Wu Guanzhong ; ses œuvres révélèrent la beauté ensorcelante des paysages. En 1982, Zhangjiajie devint le premier parc naturel chinois avant d’être classé dix ans plus tard au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette région est toujours habitée par les Miaos, une ethnie qui vit principalement de la culture du thé, du tabac et du riz.

Téléphérique Parc de Zhangjiajie © Quirky China News / Rex/REX/SIPA

Un mont rebaptisé en hommage à "Avatar"

Si le gouvernement chinois n’a pas attendu pas James Cameron pour faire connaître le site et l’équiper d’un téléphérique (un des longs du monde, 7455 mètres), il a tout de même rendu hommage au film. La Colonne céleste, un pic culminant à 1 074 mètres a été rebaptisé "Mont Hallelujah". C'est depuis cette montagne flottante que l'avatar du héros du film, Jake Sully, s'élance dans le vide, à califourchon sur son dragon ailé.

Avatar dragon ailé © Twentieth Century Fox France

Et la suite ?

Et puisqu'on parle d'Avatar, un mot sur la suite:initialement prévue pour fin 2016, "Avatar 2" devrait sortir pour Noël 2017. James Cameron travaille sur ce second volet, mais aussi en même temps sur les trois autres qui devraient sortir dans la foulée, de 2017 à 2019.