Ouarzazate, le nouvel Hollywood marocain

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/12/2012 à 16H57, publié le 17/12/2012 à 16H04
 La Kasbah de Taourirt à Ouarzazate, Maroc

 La Kasbah de Taourirt à Ouarzazate, Maroc

© France 3 / Culturebox

Depuis Lawrence d'Arabie, le film de David Lean, tourné en 1962, Ouarzazate, ville du sud marocain ne cesse d'attirer les réalisateurs du monde entier. Il faut dire que les productions cinématographiques y viennent pour sa lumière et ses décors d'exception mais aussi pour sa main d'oeuvre peu onéreuse.

https://videos.francetv.fr/video/NI_142613@Culture

Nombreux sont les films qui ont eu pour décor les paysages de Ouarzazate et ses environs, et ce n'est pas prêt de s' arrêter. De "Sodome et Gomorrhe" à " Babel" ou encore de "La Momie" à "Indigènes", tous ont été tournés en partie ou en totalité dans cette ville qui petit à petit vole la vedette aux studios Hollywoodiens.

La nouvelle mecque du cinéma n'a rien à leur envier car elle s'est dotée d'infrastructures à la hauteur des exigeances du cinéma international. 200 hectares de studios, des ateliers de productions et de décorations, des milliers d'objets et de costumes ainsi que des artisans qualifiés et spécialisés.

Cette industrie cinématographique est à l'origine de créations d'emplois directs et indirects : plus de 100 000 personnes, figurants, techniciens, artisans, hoteliers... en bénéficient.

Grâce à sa position géographique, ses paysages hors normes, son atout climatique et sa flexibilité, Ouarzazate, nouvelle mecque du cinéma, n'a pas fini d'être courtisée.