Jacques Malaterre, réalisateur de "L'Odyssée de l'espèce", tourne "Molière : l'Affaire Tartuffe" en Bourgogne

Mis à jour le 23/03/2018 à 12H17, publié le 23/03/2018 à 12H01
Le tournage de "Molière, l'affaire Tartuffe" en Côte d'Or 

Le tournage de "Molière, l'affaire Tartuffe" en Côte d'Or 

© France3/culturebox

Cinq châteaux Bourguignons, dont celui de Bussy-Rabutin, accueillent le tournage du téléfilm "Molière : l'Affaire Tartuffe" de l’éclectique Jacques Malaterre, réalisateur de "L'Odyssée de l'espèce" il y a quinze ans. Considérée comme scandaleuse en 1664, la pièce de Molière "Tartuffe" fut interdite par le clergé. Et le célèbre dramaturge dut employer la ruse pour continuer à la jouer.

"Tartuffe" est la pièce considérée comme la plus scandaleuse de Molière. Le dramaturge s'y moque ouvertement des dévots présents à la Cour et dénonce l'hypocrisie de ceux-là mêmes qui critiquent les moeurs légères de l'époque et en particulier celles du roi Louis XIV, tout en profitant du système. Jouée en 1664 au Palais de Versailles, elle remporte un vif succès mais attire les foudres de l'Eglise. L'Archevêque de Paris et le parti dévot avec Anne d'Autriche à sa tête font interdire la pièce. Une histoire qu'a choisi de traiter pour la télévision le réalisateur Jacques Malaterre, pour qui le thème reste toujours d'actualité.

Rire de tout aujourd'hui ça nous parle puisqu'à cause du politiquement correct
et de la bonne conscience on nous empêche de rire de tous les sujets.

Jacques Malaterre

Entre 1664 et 1667, Molière va réécrire et remanier le texte. Le célèbre dramaturge arrivera à le faire rejouer sous le nom de "L'imposteur", pièce malheureusement à nouveau interdite. L'affaire n'évoluera que 18 mois plus tard, avec ce qu'on appellera "La paix de l'Eglise". Il faudra attendre le 5 février 1669 pour que "Tartuffe, l'imposteur" triomphe officiellement. 

Reportage : M.Gillot - C.Gaillard - L.Crotet-Beudet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1207049@Culture

La Bourgogne, région idéale de tournage

La société de production "Bonne Pioche" a pensé à la Bourgogne et ses monuments pour le tournage de ce docu-fiction dont la diffusion est prévue à la fin de l'année 2018 sur France 2. Séduit pas les maisons à Colombages, le réalisateur Jacques Malaterre a choisi de poser ses caméras dans la cité médiévale de Noyers-sur-Serein. Les châteaux de Tanlay et d'Ancy ainsi que l'Abbaye de Fontenay servent également de décor au téléfilm. 

Jacques Malaterre, un parcours atypique 

Jacques Malaterre a essentiellement tourné pour la télévision. "Une chance pour 6" est le dernier téléfilm que le metteur en scène a réalisé avec Patrick Sébastien dans le rôle principal, après "Max et la rumeur" en 2014. Mais cet ancien éducateur pour enfants, passé par la radio, la comédie puis le documentaire, connaît la consécration grâce à "L'Odyssée de l'espèce". Son docu-fiction, réalisé en collaboration avec le paléontologue Yves Coppens, a été diffusé en 2003. Plus de 8.3 millions de téléspectateurs se sont passionnés pour l'histoire de l'homme. Fort de ce succès, il enchaîna en 2005 avec "Homo Sapiens" et "Le sacre de l'homme" en 2007.