Bertrand Tavernier tourne l’adaptation de la BD "Quai d’Orsay" à l'ONU

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/01/2013 à 18H12, publié le 11/01/2013 à 16H36
Thierry Lhermitte, Bertrand Tavernier et Raphaël Personnaz en plein tournage

Thierry Lhermitte, Bertrand Tavernier et Raphaël Personnaz en plein tournage

© Etienne George

Bertrand Tavernier tourne son nouveau long-métrage à New-York, dans les locaux des Nations-Unies. Pour ce film, adapté de la BD éponyme de Blain et Lanzac, il a recréé la scène du célèbre discours de Dominique de Villepin en 2003, s’opposant à la guerre en Irak. C’est Thierry Lhermitte qui endosse le costume du ministre des Affaires étrangères. Un tournage qui a intrigué les médias américains.

https://videos.francetv.fr/video/NI_143089@Culture

500 000 exemplaires. C’est le nombre d’exemplaires de « Quai d’Orsay » Tome 1 et 2 qui se sont vendus. Un gros succès en 2010 et 2011 signé Christophe Blain et Abel Lanzac. Et un succès qui a tout de suite intéressé les réalisateurs, aguichés par cette fascinante et très drôle plongée au cœur du pouvoir.

C’est finalement Bertrand Tavernier qui a décroché le droit d’adapter la BD. Mais Blain et Lanzac ont participé au scénario. Les trois hommes sont partis à New-York et durant 8 jours, ils ont déconstruit les albums, gardant beaucoup de choses mais inventant 25 à 30 % de scènes inédites.

Un extrait de "Quai d'Orsay - Tome 1"  (Dargaud 2010)

Un extrait de "Quai d'Orsay - Tome 1"  (Dargaud 2010)

© Christophe Blain - Abel Lanzac

Le tournage a commencé en octobre en France dans les hauts lieux de la politique française : Quai d’Orsay, Elysée, Assemblée nationale. Des décors très institutionnels. Mais le film, lui, sera drôle. Au moins autant que la BD originelle. Elle était née de la rencontre fortuite, lors d’un voyage entre le dessinateur Christophe Blain et un homme qui a depuis pris le pseudo d’Abel Lanzac . Ancien haut fonctionnaire des Affaires étrangères, il a été un des jeunes conseillers de Villepin en 2004. En l’écoutant raconter avec un talent extraordinaire cette expérience, Blain a décidé de la mettre en images, créant le savoureux personnage d’Alexandre Taillard de Vorms. Un rôle endossé par Thierry Lhermitte. Quant à celui d'Arthur Vlaminck, le jeune homme engagé pour être « la plume » du cabinet du ministre et qui est le narrateur dans la BD, il est interprété par Raphaël Personnaz.