Thierry Roland avait aussi fait du cinéma

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 16/06/2012 à 14H48
Thierry Roland et Jean-Michel Larqué dans "Delphine 1 - Yvan 0" de Dominique Farrugia

Thierry Roland et Jean-Michel Larqué dans "Delphine 1 - Yvan 0" de Dominique Farrugia

© AMLF

Icône et voix du football à la télévision depuis 1979, Thierry Roland, qui s’est éteint dans la nuit de vendredi à samedi, était également apparu dans son propre rôle dans plusieurs films.

Sa dernière apparition au grand écran remonte à 2009, dans « Micmacs à tire-larigot, de Jean-Pierre Jeunet, aux côtés de Dany Boon et André Dussollier. Le cinéaste l’avait également utilisé en 2001 dans son plus grand succès, « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain », avec Audrey Tautou et Mathieu Kassowitz, mais le commentateur sportif n’était présent que par sa voix, et il s’agissait d’une archive.

D’un point de vue plus footballistique, Thierry Roland est la voix d’«Une finale en or » (2008) qui revient dix ans après sur la victoire de l’équipe de France contre le Brésil, lors de la Coupe du monde de football de 1998.

Deux films de fiction tournant plus ou moins autour du football ont également fait appel à lui. Fabien Onteniente (« Camping ») lui fait jouer son propre rôle dans « 3 zéros » (2002), avec Samuel le Bihan, Gérard Lanvin et Gérard Darmon, où un repris de justice doué pour le foot fait des pieds et des mains pour intégrer l’équipe de France.

Mais c’est Dominique Farrugia qui lui offre son rôle inaugural, resté le plus important, dans « Delphine 1 - Yvan 0 » (1996), avec Julie Gayet, Serge Havanavicius et Alain Chabat. Sur le ton de la comédie, le film retrace une histoire d’amour… sur le mode d’un match de foot. Il était donc logique que les commentaires sortent de la bouche de Thierry Roland et de son complice Jean-Michel Larqué, avec leur verve, pas toujours en finesse, du moins pour Roland, et leur noms d’oiseau qui volent à tout va.

Légende du commentaire sportif et roi du foot à la télévision Thierry Roland est décédé à 74 ans d’un accident vasculaire cérébral, selon son proche et directeur des sports de Radio France, Jacques Vendroux. Le journaliste sportif a précisé que quelques heures auparavant il avait pu apprécier la victoire 2 à 0 des bleus face à l’équipe ukrainienne, dans le cadre de l’Euro 2012.

Les obsèques de Thierry Roland auront lieu jeudi, 15h00, à l'église Sainte-Clotilde dans le VIIe arrondissement de Paris.