Tweet de Kassovitz : le député Eric Ciotti demande au ministre de l'intérieur Gérard Collomb de porter plainte

Par @Culturebox
Publié le 29/12/2017 à 14H43
Mathieu Kassovitz au festival de Locarno, août 2017

Mathieu Kassovitz au festival de Locarno, août 2017

© Giorgia Bazzuri/SilverHub/SIPA

Le député LR Éric Ciotti demande au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb de porter plainte contre les "propos intolérables" d'un tweet du réalisateur Mathieu Kassovitz, où il raillait des policiers nantais chargés d'une opération anti-drogue. Après ce tweet, Des policiers de Nantes ont déjà déposé plainte hier jeudi 28 décembre pour outrage.

Le député LR Éric Ciotti demande au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb de porter plainte contre les "propos intolérables" d'un tweet du réalisateur Mathieu Kassovitz, où il raillait des policiers nantais chargés d'une opération anti-drogue.

"De telles insultes envers nos forces de l'ordre, qui accomplissent un travail remarquable au service de la sécurité de nos concitoyens, doivent être poursuivies devant la justice. Je vous prie, Monsieur le Ministre, de bien vouloir engager des poursuites pénales envers Mathieu Kassovitz", écrit le député des Alpes-Martimes dans une lettre officielle envoyée vendredi et dont l'AFP s'est procuré une copie.

"D'autant plus graves qu'ils émanent d'une personnalité médiatique"

L'acteur et réalisateur, notamment de "La Haine", avait réagi sur Twitter à une publication de la Direction départementale de la Sécurité publique de Loire-Atlantique, faisant état de la saisie de 7 grammes de résine de cannabis lors d'une recherche de stupéfiants à l'hôpital psychiatrique Saint-Jacques, qui avait mobilisé 24 policiers.

"Bande de bâtards. 7g !!! 24 policiers !!!!! Vous êtes une belle bande de bon à rien @Police nationale" (sic), a tweeté Mathieu Kassovitz dans la nuit du samedi à dimanche, s'attirant la colère de syndicats policiers.

Mathieu Kassovitz s'est "excusé pour les injures" sur son compte twitter après la plainte des policiers. "Évidement je m’excuse pour les insultes mais sans être excessif les choses ne bougent pas. Nous avons un problème de relation avec la police dans ce pays et sur les légalisations des drogues".un peu plus tard.

"Ces propos sont d'autant plus graves qu'ils émanent d'une personnalité médiatique particulièrement suivie sur les réseaux sociaux", juge Eric Ciotti dans sa lettre. Il regrette également que le réalisateur ait "réitéré ses attaques envers les forces de l'ordre" dans trois autres tweets, publiés jeudi.

Au moins sept policiers ont déjà déposé plainte à titre personnel jeudi, pour "outrage". Le syndicat Unsa-Police a déjà saisi mercredi le ministre de l'Intérieur, lui demandant que des "mesures soient prises afin que ce type de comportement soit systématiquement poursuivi". Le syndicat Unité SGP Police a réclamé lui aussi qu'une plainte soit déposée par M. Collomb "contre l'auteur de cette publication".