Tournai : Depardieu joue les provocateurs au Festival Ramdam

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/01/2014 à 15H06, publié le 30/01/2014 à 14H54
Depardieu joue les provocateurs au Festival Ramdam 

Depardieu joue les provocateurs au Festival Ramdam 

© EDA

Invité à la clôture de Ramdam, le Festival du Film qui dérange, Gérard Depardieu, parrain de cette 4eme édition a fait une nouvelle fois sensation. L'acteur a évoqué son exil, l'actualité, le cinéma et son soutien à Vladimir Poutine.

Si le cinéma a pour vocation de faire rêver, il peut aussi interpeller, dénoncer ou déranger. Telle est la vocation du Ramdam Festival. Depuis 4 ans, ce Festival basé à Tournai en Belgique propose des films qui font réfléchir ou qui choquent, des films engagés et parfois des films scandaleux. Cette année, si la programmation est large et concerne tous les cinéastes du monde entier, les réalisateurs belges sont mis à l'honneur.

Gérard Depardieu parraine ce Festival pas comme les autres, qui lui consacre une rétrospective avec les projections des "Valseuses", "Préparez vos mouchoirs" et "Tenue de soirée". 

Reportage : Colaone Simond - Sébastien Gurak - Bruno Weill

https://videos.francetv.fr/video/NI_141807@Culture

Le palmarès 2014 du Festival Ramdam se fait sur la base des votes du public : 

Ramdam de l'année :
- Le meilleur : "The Broken circle breakdown de Félix Van Groeningen" 
- Le plus dérangeant : "Het Vonnis de Jan Verheyen" 

 "The Broken circle breakdown" du réalisateur belge "Félix Van Groeningen" représentera la Belgique aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. 

Le plus dérangeant est le film belge "Het Vonnis" (Le Verdict en français) de Jan Verheyen. L'histoire de l'assassin d'une femme libéré suite à un vice de procédure. Le mari devenu veuf décide de faire justice lui-même, avant de se confronter à la justice qui l'a laissé tomber. Un drame controversé sur le droit et la justice, sur la morale et l'éthique qui a obtenu le prix spécial du Jury du Festival international du Film de Chicago et le Prix de la Meilleure réalisation au Festival des Films du Monde de Montréal