Sylvester Stallone : l'heure de la reconnaissance

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/01/2016 à 12H07, publié le 17/01/2016 à 17H51
Sylvester Stallone, lors de la cérémonie des Golden Globe, le 11 janvier 2016

Sylvester Stallone, lors de la cérémonie des Golden Globe, le 11 janvier 2016

© JIM RUYMEN / UPI/MAXPPP

Sylvester Stallone est l'un des poids lourds du box-office américain. L'interprète de Rocky et Rambo a pourtant souffert de son image de héros de films d'actions et a peiné à gagner la reconnaissance de ses pairs. Mais il est en train de prendre sa revanche. À 69 ans, il vient de décrocher son premier Golden Globe pour "Creed" où il reprend son rôle culte de Rocky et il est nommé aux Oscars.

Reportage : P. Deschamps / L. de la Mornais / P. Desmulie / B. Girodon / O. Gardette / G. Bensoussan / B. Dechaumet / D. Azur / A. Gidon

https://videos.francetv.fr/video/NI_604986@Culture


Le 11 janvier dernier, c'est un Sylvester Stallone très ému et ovationné par le tout-Hollywood qui est allé chercher son Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle pour sa prestation dans "Creed - L'héritage de Rocky Balboa". Il a d'ailleurs remercié son meilleur ami imaginaire, Rocky Balboa, le personnage qui a fait sortir l'acteur de l'ombre il y a 40 ans. C'est la première fois qu'il est ainsi récompensé et il fait maintenant figure de favori dans la course aux Oscars pour le même rôle. 

Sylvester Stallone reçoit le Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle

Car le personnage de Rocky lui colle à la peau depuis toujours. C'est lui qui a écrit l'histoire de ce boxeur dans les années 70 et qui l'a proposé aux studios. Mais à l'époque, personne ne voulait qu'il interprète le personnage principal. Il a tenu bon et est devenu la star que l'on connaît. Il a écrit tous les scenari de la saga (7 films) et en a réalisé 4. L'autre personnage qui l'a fait devenir l'un des poids-lourds de l'industrie cinématographique est bien sur celui de Rambo au début des années 80.

Enchaînant les films d'actions, il devient, avec Arnold Schwarzenegger, le symbole de ce genre cinématographique. Mais dans les années 90, il tourne moins et connaît une traversée du désert, malgré sa prestation en 1997 dans Cop Land, de James Mangold, où il interprète un shérif fatigué et bedonnant. Un rôle qui lui a valu de bonnes critiques, certains reconnaissant (enfin) les qualités d'acteur de Stallone.

Le retour de Rocky et Expendables

Le retour du succès se fit une fois de plus par le biais de son personnage culte, dans "Rocky Balboa" (sorti en 2006), le sixième épisode de la saga. En 2010, il a l'idée de réunir pour "Expendables : unité spéciale", qu'il réalise, un casting incroyable d'acteurs de films d'action comme Jason Statham, Jet Li, Mickey Rouke et même Bruce Willis et Arnold Schwarzenegger. L'histoire d'une bande de mercenaires envoyés en Amérique du Sud pour déloger un dictateur. Deux autres films sortiront en 2012 et 2014. 

Bande annonce "Expendables : unité spéciale" 

"Creed - l'héritage de Rocky Balboa"

Mais la carrière de Sylvester Stallone semble plus que jamais liée à Rocky. Car si on parle autant de lui en ce début d'année 2016, c'est bien grâce à son personnage culte. Dans "Creed - l'héritage de Rocky Balboa", l'ancien boxeur accepte de devenir l'entraîneur d'Adonis Johson, le fils d'Apollo Creed, ancien adversaire et ami de Rocky. Ce rôle éternel lui permettra-t-il de décrocher un Oscar ? Réponse le 28 février prochain

Bande annonce de "Creed - l'héritage de Rocky Balboa"


"Creed - L'héritage de Rocky Balboa", de Ryan Coogler - avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson - sorti le 13 janvier 2016 (2h14)