Réactions après la mort de Georges Lautner

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/11/2013 à 18H11, publié le 23/11/2013 à 10H32
Georges Lautner (à droite) et Jean-Paul Belmondo en 2010.

Georges Lautner (à droite) et Jean-Paul Belmondo en 2010.

© Patrick Kovarik / AFP

Les hommages ont afflué samedi après l'annonce de la mort du cinéaste Georges Lautner. L'auteur des "Tontons flingueurs", mort vendredi à Paris à l'âge de 87 ans, sera enterré dans sa ville natale de Nice. La ministre de la Culture, le président du festival de Cannes et Claude Rich ont notamment salué sa mémoire.

Aurélie Filippetti manifeste "sa tristesse"

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a fait part de sa "tristesse" en apprenant la mort de "l'inoubliable scénariste et réalisateur de grands films rassembleurs". 

"Inspirés par des écrivains comme Simenon, les films de Georges Lautner ont été emmenés, trente années durant, par les talents français les plus populaires de ce qui compose la grande +famille+ du cinéma", a écrit la ministre, citant notamment Bernard Blier, Mireille Darc et Francis Blanche.

La présidence de la République a également salué en Georges Lautner un réalisateur de "comédies populaires" ayant "su rencontrer un large public tout en ayant l'exigence de la qualité".
Georges Lautner le 14 octobre 2013, lors de la soirée en hommage à Belmondo, au Festival Lumière à Lyon. 

Georges Lautner le 14 octobre 2013, lors de la soirée en hommage à Belmondo, au Festival Lumière à Lyon. 

© Jean-François Lixon
"Un homme délicieux" selon Gilles Jacob

"Il a fait tourner les plus grands et rire tout le monde. C'était un homme  délicieux, d'une modestie charmante et d'un métier sûr. Merci, Georges", a écrit Gilles Jacob sur son compte twitter,  soulignant que l'auteur des "Tontons flingueurs" avait fait "beaucoup de films cultes".

Le président du festival de Cannes a posté une dizaine de messages au sujet du disparu ainsi que des photos. Il dit aussi "Les répliques d'AUDIARD dites par des acteurs magnifiques, filmées par LAUTNER c'est comme dirait BLIER dans Les Tontons: toute une époque." Gilles Jacob a également posté ces deux photos commentées : " target="_blank">23 Novembre 2013 Tarantino, fan de Lautner

"C'était un homme incroyablement déconneur et humble", a réagit de son côté Thierry Frémeaux, délégué général du festival de Cannes. "C'était très difficile de le faire parler sérieusement de son travail parce qu'il ne voulait pas être dans l'auto-célébration, dans la contemplation de lui-même", a-t-il souligné.
 
"Il avait cette modestie, peut-être cette inconscience de la place qu'il  occupait", a ajouté M. Frémaux, également directeur de l'Institut Lumière de Lyon, qui avait invité Georges Lautner il y a 25 ans, alors que le metteur en scène était encore mal aimé des critiques. Le mois dernier, juste avant d'être admis à l'hôpital, Georges Lautner était retourné à l'Institut Lumière, dont l'invité d'honneur était Quentin Tarantino. "Il fallait voir comme Tarantino était content de voir Georges Lautner , il connaissait tous ses films", raconte encore M. Frémaux.
Claude Rich souligne "un rire de qualité"
"Georges Lautner était un metteur en scène du rire de qualité, avec à son actif des films comiques et amusants mais jamais vulgaires", a confié samedi le comédien Claude Rich, tout en faisant part de son "immense peine". L'acteur, qui est l'un des derniers "Tontons flingueurs" avec l'Italien Venantino Venantini, a rappelé que l'équipe du film sorti en 1963, "ne s'imaginait pas décrocher un tel succès".
 
"On pensait que ça resterait un film de série B. On s'est rendu compte très  vite que ça devenait un film important. Les gens se le passent sans arrêt, de génération en génération", a-t-il ajouté.  "Avec Georges, on se disait qu'on était presque les derniers des +Tontons+, cette équipe joyeuse. J'étais le plus jeune sur le tournage, donc c'est pour cela que je suis encore un peu là".

Dans sa dernière interview, il plaisantait encore :

https://videos.francetv.fr/video/NI_140225@Culture


Les obsèques auront lieu à Nice

Georges Lautner sera enterré dans les prochains jours dans un caveau  familial du cimetière du château de Nice qui surplombe sa ville natale, a indiqué samedi son entourage. Véronique Ridel, qui fut son assistante durant 19 ans, a précisé que le corps serait rapatrié à Nice durant le week-end mais aucune date n'a encore été fixée pour ses obsèques. 

 
Le cinéaste, qui état très attaché à sa région natale, s'était retiré à Grasse dans un moulin appartenant à sa famille.