Passeport russe pour Depardieu : "Une plaisanterie", dit-on à Moscou

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/12/2012 à 10H07, publié le 18/12/2012 à 18H06
Boutade ou vérité ? Gérard Depardieu affirme reçoit un passeport russe !

Boutade ou vérité ? Gérard Depardieu affirme reçoit un passeport russe !

© JOHANNES EISELE / AFP

L'acteur français Gérard Depardieu "a plaisanté, de toute évidence", quand il a affirmé avoir reçu un passeport russe, a déclaré mercredi le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov.

"Je ne peux pas faire de commentaires. C'est vraisemblablement une plaisanterie. Je n'ai rien entendu de tel. De toute évidence, il a plaisanté", a déclaré ainsi le porte-parole du président russe, interrogé par l'AFP.

Mardi, Gérard Depardieu, probablement agacé par la polémique autour de son installation récente en Belgique pour des raisons présumées fiscales, avait annoncé que le président russe lui avait "déjà envoyé un passeport", selon des amis cités mardi par le site du quotidien français "Le Monde".

Se sentant "injurié" par le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault qui avait jugé "assez minable" son exil fiscal en Belgique, l'acteur Gérard Depardieu a annoncé dimanche dernier vouloir "rendre" son passeport français et envisager de prendre la nationalité belge.

"Poutine m'a envoyé un passeport !"
Selon "Le Monde", le comédien a réuni mardi amis et voisins de la rue du Cherche-Midi à Paris. Un convive, cité par Raphaelle Bacqué ("Le Monde"), raconte ainsi que Gérard Depardieu s'est présenté en opposant farouche à François Hollande, ayant commencé à préparer son exil "dès le lendemain de l'élection du président socialiste".

Face à ses invités qui, pour certains, doutaient de la réalité de son départ vers la Belgique, le comédien a annoncé que trois pays au moins étaient susceptibles de l'accueillir : la Belgique, où il est désormais propriétaire immobilier ; le Montenegro, une terre où il a développé des affaires, et la Russie. "Poutine m'a déjà envoyé un passeport", aurait lancé Depardieu, selon le convive cité par nos confrères. 

On ignore en revanche la réaction du futur exilé face au tacle appuyé de Philippe Torreton. Dans "Libération", l'acteur stigmatisait mardi Gérard Depardieu, dont les "sorties de route vont toujours dans le même fossé: celui du 'je pense qu'à ma gueule'". "Mais Gérard, tu pensais qu'on allait approuver ? (...) Tu pensais que des pétitions de soutien de Français au RSA allaient fleurir un peu partout sur la Toile ?", écrit le comédien, César du meilleur acteur en 1997 pour "Capitaine Conan".