Les fans de Marilyn Monroe se rendent sur sa tombe, 50 ans après

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/08/2012 à 11H37
Un admirateur venu du Nicaragua, Omnar Mayorga, rend son hommage à Marilyn (5 août 2012)

Un admirateur venu du Nicaragua, Omnar Mayorga, rend son hommage à Marilyn (5 août 2012)

© Robyn Beck / AFP

Quelque 300 fans de Marilyn Monroe se sont réunis ce dimanche 5 août dans le petit cimetière de Westwood Village où elle repose (depuis le 8 août 1962), à Los Angeles, 50 ans jour pour jour après sa mort à 36 ans.

Plusieurs fans-clubs de la star avaient organisé une semaine de célébrations commémoratives. En guise d'épilogue, une cérémonie s'est tenue dimanche 5 août, à la mi-journée, au Westwood Village Memorial Park, un espace de verdure aujourd'hui coincé entre un parking et les tours du quartier résidentiel de Westwood, à l'ouest de Los Angeles.

Plusieurs personnes -fans, amis de Marilyn, descendants de ses proches- se sont succédé au pupitre pour rendre hommage à l'actrice, emportée à Los Angeles dans la nuit du 4 au 5 août 1962 d'une surdose de barbituriques, dans sa villa du quartier huppé de Brentwood.

La petite salle abritant la cérémonie étant trop exiguë pour accueillir tout le monde, une tente blanche avait été installée entre les arbres, avec un écran retransmettant la cérémonie. La plupart des participants ont écouté les hommages debout, se protégeant du soleil de plomb avec des programmes distribués gracieusement.

Pendant les hommages, fans et touristes se sont recueillis devant la tombe de l'actrice, où de nombreux bouquets ont été déposés, ainsi que des photos de la pin-up, des messages et des lettres. Des imitateurs et autres sosies ont aussi assisté à la commémoration.


Reportage sur le mythe Marilyn : PY. Salique, Y. Bodin, J. Vidal, A. De Vernisy

https://videos.francetv.fr/video/NI_131565@Culture


Paroles de fans
Fan de Marilyn depuis 25 ans, Debbie Elder, de Tulsa (Oklahoma), émue, a fait le voyage à Los Angeles pour la semaine de célébrations. Elle a répondu à l'AFP : "C'était une telle icône... L'une des choses que je préférais chez elle, c'était ses vêtements. Personne ne pouvait les porter comme elle, elle était tellement sexy."

Egalement citée par l'AFP, Christina Patchett, venue de Nouvelle-Ecosse, au Canada, ne cherche pas à imiter Marilyn. Mais elle a adopté sa couleur de cheveux blond platine. Comme Debbie, elle a marché sur les traces de Marilyn pendant toute la semaine, et pour elle, ce qui reste de la star, ce sont avant tout ses films. "Je les regarde, encore et encore et encore. Et même si j'essaie de voir ses collègues (à l'écran), mes yeux restent scotchés sur elle (...). Y a-t-il eu quelqu'un d'autre depuis ? Pas vraiment. Il y a de belles femmes et actrices, aujourd'hui, mais personne comme elle."

>> Revoir (pour quelques jours encore) sur Pluzz l'émission "Un jour, un destin" consacrée à Marilyn


"My heart belongs to Daddy", extrait de "Le Milliardaire" (1960) de George Cukor, avec Yves Montand... dans un doublage exotique !


"The River of no return", d'Otto Preminger, avec Robert Mitchum (1954)