Jean-Claude Mailly préfère les Pussy Riot à Depardieu

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/01/2013 à 14H26, publié le 04/01/2013 à 10H47
Gérard Depardieu dans le téléfilm "Raspoutine"

Gérard Depardieu dans le téléfilm "Raspoutine"

© Oleg Kuteinikov

Gérard Depardieu continue à susciter un concert de réactions, après que Moscou lui a accordé la nationalité russe. Le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly l’a comparé, défavorablement, aux Pussy Riot, tandis que le leader de la CFDT Laurent Berger a jugé "pathétique" l’attitude de l’acteur

"Ce qui me rend triste, c'est le comportement de Gérard Depardieu. Je  trouve cela triste de dire, comme il l'a dit, que la Russie est une grande démocratie. Je préfère Pussy Riot à Gérard Depardieu dans le cas présent", a  commenté Jean-Claude Mailly sur i-Télé à propos de l'acteur français, qui a obtenu jeudi la nationalité russe, qu’il avait réclamée après avoir envisagé un exil fiscal en Belgique.

Trois filles du collectif féministe Pussy Riot ont été condamnées à deux ans de camp en août dernier pour avoir chanté une "prière punk" anti-Poutine dans une cathédrale de Moscou.
 
Laurent Berger : l'attitude de Depardieu est pathétique
Interrogé sur  France Inter, le numéro un de la CFDT Laurent Berger a jugé l'attitude de l'acteur français "pathétique". "J'avais dit que je trouvais ça scandaleux le départ en Belgique, là aujourd'hui, dire que la Russie est un grand régime démocratique, je trouve ça pathétique. C'est une insulte au peuple russe et aux démocrates russes qui  se battent tous les jours, et un peu une insulte au peuple français".
 
Espérant l’apaisement, la présidente du Medef Laurence Parisot a souhaité vendredi que la polémique sur l'exil fiscal de Gérard Depardieu "se calme" et que l'acteur annonce "un jour" son retour en France. "Je crois que c'est surtout une histoire personnelle, celle de Gérard  Depardieu, qui est tragique aujourd'hui. C'est quelque chose qui m'attriste beaucoup", a déclaré Laurence Parisot sur RMC/BFMTV.
 
"Les commentaires sont allés trop loin à son égard, même si lui est certainement tout à fait excessif dans ses déclarations", a-t-elle estimé.
 
Pour Cambadélis, c'est une citoyenneté de papier
"Il ne faut pas donner à cette affaire plus d'importance qu'elle n'en a. C'est une citoyenneté russe de papier. Je pense que le coeur de Depardieu restera français", a déclaré de son côté le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis.
 
Gérard Depardieu a annoncé récemment vouloir renoncer à son passeport français, s'estimant "injurié" par les critiques du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. La star de 64 ans a d’abord déclaré qu'elle comptait  s'installer dans un village de Belgique, où elle a acheté une propriété, et qu'elle envisageait de prendre la nationalité belge.

Annoncé en Ukraine, Depardieu est à Paris
Gérard Depardieu, dont les médias ukrainiens et russes avaient un temps annoncé la présence en Ukraine vendredi, était en réalité à Paris, a constaté un journaliste de l'AFP qui l'a aperçu à la mi-journée sortant de son domicile parisien en scooter.
L'agence Interfax, qui avait annoncé vendredi que Gérard Depardieu se trouvait en Ukraine, est revenue sur cette information quelques heures plus tard en indiquant que la visite à Kiev de l'acteur français n'était "pas confirmée pour l'instant".