Exil fiscal: pour Enrico Macias, Depardieu a eu "le courage de partir"

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/12/2012 à 15H37, publié le 24/12/2012 à 09H53
Enrico Macias, el 13 novembre 2012, à Paris

Enrico Macias, el 13 novembre 2012, à Paris

© FRED DUFOUR / AFP

Le chanteur Enrico Macias dit "comprendre" Gérard Depardieu qui "a eu le courage de partir" en Belgique pour raisons fiscales dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France publié lundi.

"Je le comprends, c'est choquant de payer 75% d'impôts. Je ne suis pas concerné, mais je m'inquiète pour mes enfants (...) S'ils héritent de mon patrimoine, ils ne pourront pas en profiter à cause des droits de succession. Je me demande si je ne vais pas le vendre", déclare le chanteur de 74 ans. "Depardieu a raison, il a eu le courage de partir", poursuit-il.

Interrogé sur son propre cas, Enrico Macias ajoute : "J'hésite... je ne gagne pas autant d'argent que lui. Et puis si j'existe, c'est grâce au public français".

Fervent soutien de Nicolas Sarkozy et déçu par la gauche qui "n'existe pas", le chanteur estime, par ailleurs, que l'ancien chef de l'Etat "reviendra et sauvera la France". "Il ne me le dit pas, mais on parle politique. Il est outré de ce qui se passe au gouvernement et aussi à l'UMP. C'est un carnaval", déclare-t-il.

Réaction d'un député PS
Gérard Bapt, député PS, a regretté lundi la compréhension dont fait preuve Enrico Macias vis-à-vis de l'exil fiscal de Gérard Depardieu en Belgique, se rappelant de l'époque où le chanteur appelait à la solidarité pour les rapatriés d'Algérie.

"A l'époque où tous les contribuables français étaient incités à manifester  leur solidarité, Enrico Macias - ndr: originaire d'Algérie - était solidaire de  ses compatriotes rapatriés et appelait à la solidarité", s'est remémoré M. Bapt. "Aujourd'hui, je me serais plutôt attendu à ce qu'il (Enrico Macias)  rappelle à son camarade (Depardieu) que tous étaient appelés à la solidarité",  a-t-il déclaré.