Claude Lelouch lance un appel aux voleurs du scénario de son prochain film

Publié le 13/01/2018 à 16H27
Le réalisateur Claude Lelouch au festival de Cannes en mai 2017.

Le réalisateur Claude Lelouch au festival de Cannes en mai 2017.

© Ekaterina Chesnokova / Sputnik / AFP

Le réalisateur Claude Lelouch, 80 ans, s'est fait dérober à Paris l'unique exemplaire du scénario de son prochain film, a-t-on appris samedi. Le vol, qui concerne également des feuillets contenant "50 ans d'observations", s'est déroulé il y a dix jours devant les locaux de sa société de production, les Films 13. Mais il garde espoir et appelle les voleurs à lui restituer son bien.

"Un scénario" et "50 ans d'observation" envolés

Comme il l'a raconté au "Parisien" et à "France Info", le vol s'est déroulé le 2 janvier. Le cinéaste rentrait d'un séjour à la montagne. Il venait de se garer à Paris et de sortir trois sacs de son véhicule. "Le temps de faire le tour de la voiture, deux des sacs avaient disparu", a raconté le réalisateur au journal.

A France Info, il a précisé que les documents volés, quelque 200 feuillets au total, contenaient "50 ans de notes, d'observations, de dialogues entendus dans les cafés dans la rue dont je nourris mes films", ainsi que le scénario de son prochain film baptisé "Oui et Non".

"C'est hallucinant", "J'ai perdu en dix secondes 50 ans d'observation", se désole le réalisateur d'"Un homme et une femme" qui a aussi perdu dans cette mésaventure 15.000 euros "en monnaies diverses" (une réserve d'argent qu'il garde disponible au cas où il doive partir à l'étranger), ses clés, son passeport et une montre.

Le film devra être repoussé d'un an

A la question de savoir s'il n'a pas des copies de travail de son scénario, Claude Lelouch répond à France Info: "Il y a forcément des brouillons que je vais retrouver, mais il n'y a pas la version définitive sur laquelle j'avais travaillé avec toutes les notes importantes et la synthèse que j'en avais faite." Par conséquent, le film qu'il prépare devra selon lui être différé "de presque un an, le temps de remettre tout cela en place."

Le réalisateur a porté plainte et ne désespère pas de retrouver ses carnets et son scénario. "Après tout (les voleurs) ont mon adresse. Je leur lance cet appel. J'attends ce miracle".