Bardot en a "ras-le-bol" de la France, Cohn-Bendit dénonce des crétineries

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/01/2013 à 14H46, publié le 05/01/2013 à 12H01
Brigitte Bardot (2007)

Brigitte Bardot (2007)

© Eric Feferberg / AFP

Brigitte Bardot, qui a menacé vendredi de demander la nationalité russe si les autorités françaises laissaient euthanasier deux éléphantes malades à Lyon, se confie samedi aux quotidiens du groupe Nice-Matin : elle dit en avoir "ras-le-bol" de la France et annonce qu'elle rendra bientôt visite à Vladimir Poutine

Si on tue les éléphantes, BB se dit "capable de tout"
"Je suis très sérieuse. J'en ai plein le c... Ras-le-bol ! Je ne supporte  plus ce pays. Depuis Sarkozy et ses promesses non tenues, personne ne répond à  mes requêtes. Ça me met dans une douleur et une rage folle de voir cette  impuissance. Je ne demande rien d'extraordinaire: une RE-PON-SE pour sauver ces  animaux !", déclare l'ancienne star du cinéma français des années 1950-1960, âgée de 78 ans.

https://videos.francetv.fr/video/NI_142941@Culture

"L'éléphant est intelligent, courageux... C'est mon animal préféré au monde. Si on euthanasie Baby et Népal, il va y avoir un drame. Je suis capable de tout !", ajoute-t-elle, déplorant que sa fondation de défense des animaux ne puisse pas faire de contre-expertise des deux éléphantes suspectées de  tuberculose par la préfecture du Rhône.
 
Bardot loue l’ "humanité" de Poutine
"J'ai adressé une lettre par porteur à (François, ndlr) Hollande avant-hier (mercredi, ndlr), avec toute la documentation pour expliquer comment la fondation prendrait en charge leur mise en quarantaine, les soins et leur sauvetage. Pas de réponse", regrette Bardot, expliquant avoir choisi la Russie  "par rapport à Poutine".
 
"Je lui trouve beaucoup d'humanité. A chaque fois que je lui demande quelque chose, en principe il me l'accorde. Il a fait plus pour la protection animale que tous nos présidents successifs. Et puis là-bas, ils n'ont pas l'Aïd-el-Kébir...", souligne la résidente de Saint-Tropez (Var), qui "programme un voyage en Russie pour voir Poutine".
 
Brigitte Bardot a menacé vendredi de demander la nationalité russe si les autorités françaises laissaient euthanasier deux éléphantes malades à Lyon. De son côté, Gérard Depardieu, qui se plaint de payer trop d’impôts en France, a obtenu la citoyenneté russe par décret du président Vladimir Poutine.
 
Cohn-Bendit : Depardieu et Bardot sont des crétins
Gérard Depardieu et Brigitte Bardot sont des "crétins finis", a estimé vendredi l’eurodéputé Vert Daniel Cohn-Bendit, après que le premier a obtenu la nationalité russe et que la seconde a menacé de la demander
 
"C'est des crétins finis. S'ils ont envie de dormir tous avec Poutine, qu'ils se mettent dans son lit et puis l'affaire est réglée", a déclaré le coprésident du groupe Verts au Parlement européen, interrogé par BFMTV.
 
Que Brigitte Bardot aille donc en Sibérie, dit l'eurodéputé Vert
"L'autre fou qui déclare la Russie comme une grande démocratie, vraiment, il faut être complètement malade et complètement plein d'alcool ou de stéroïdes (...) pour dire des bêtises pareilles", s'est-il emporté à propos de Gérard  Depardieu.
 
A propos de Brigitte Bardot , "si elle veut quitter la France, qu'elle aille en Russie, (...) en Sibérie, ça doit être formidable pour elle. Qu'elle passe tous ses hivers en Sibérie, dans les camps de concentration par exemple, ou les prisons... Vraiment, c'est d'une bêtise incroyable toute cette histoire", a ajouté Daniel Cohn-Bendit.

Le ministre de l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon a également ironisé : Brigitte Bardot "pourra demander Gérard Depardieu en mariage, ce sera formidable  !"