Asia Argento, porte-parole de #MeToo, à son tour en position d'accusée

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 21/08/2018 à 10H59, publié le 20/08/2018 à 09H40
Asia Argento au Festival de Cannes le 19 mai 2018

Asia Argento au Festival de Cannes le 19 mai 2018

© Loïc Venance / AFP

Asia Argento, figure de proue du mouvement #MeToo après avoir accusé le producteur Harvey Weinstein de viol, a versé de l'argent à un homme qui affirmait qu'elle l'avait agressé sexuellement à l'âge de 17 ans, a rapporté dimanche le New York Times. L'avocat de Harvey Weinstein a dénoncé "l'hypocrisie" de l'actrice italienne.

Un montant de 380.000 dollars a été versé à Jimmy Bennett, un acteur et musicien de rock américain, qui assure qu'Asia Argento l'a agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel en Californie en 2013, selon le New York Times, qui cite des documents envoyés au journal par une source non identifiée. Les avocats de Bennett ont décrit la rencontre à l'hôtel comme une "agression sexuelle" qui a traumatisé le jeune acteur, menaçant sa santé mentale, avec pour conséquence de mettre en péril ses activités professionnelles.

Sa déclaration d'intention de poursuite en justice contre l'actrice italienne portait sur une demande de 3,5 millions de dollars de dommages et intérêts pour lui avoir "infligé de manière intentionnelle une détresse émotionnelle et des pertes de salaire suite à une agression sexuelle", selon le journal. À l'époque des faits, le jeune musicien avait 17 ans et deux mois alors qu'elle était âgée de 37 ans. L'âge légal du consentement à une relation sexuelle en Californie est de 18 ans. Ils ont aujourd'hui respectivement 22 et 42 ans.

Le journal new-yorkais déclare avoir essayé sans succès à plusieurs reprises d'obtenir un commentaire sur le sujet de la part d'Asia Argento ou de ses représentants.

Les conditions de l'accord, incluant un calendrier de paiement, ont été finalisées en avril de cette année, selon les documents vus par le journal. D'après ces documents, l'avocate d'Asia Argento, Carrie Goldberg, a décrit l'argent comme "aidant M. Bennett".

L'avocat de Harvey Weinstein dénonce "l'hypocrisie" d'Asia Argento

Ces informations "révèlent le niveau frappant d'hypocrisie d'Asia Argento, une des principales voix à avoir tenté de détruire Harvey Weinstein", a déclaré Ben Brafman, l'avocat du producteur, dans un communiqué. Il dénonce "la duplicité de son comportement".

Sur le site de FranceInfo, la porte-parole d'Osez le féminisme Raphaëlle Rémy-Leleu a fait part de sa "grosse surprise" : "C'est une grosse surprise et pas mal de confusion. On attend les informations supplémentaires et les réactions de ce jeune homme. Je ne pense pas que cela pourrait nuire à la cause #MeToo et au mouvement général d'écoute de la parole des femmes victimes d'agressions sexuelles et sexistes. Par contre, il est vrai que compte tenu du parcours d'Asia Argento et sa crédibilité à porter ce type de message, si c'est avéré ça va être extrêmement compliqué de la voir continuer à porter des messages de fermeté contre des agresseurs sexuels."

Asia Argento, l'une des premières accusatrices de Weinstein

L'actrice italienne est l'une des premières à avoir accusé publiquement le magnat américain Harvey Weinstein de l'avoir violée. Elle est devenue une voix importante du mouvement #MeToo après avoir raconté avoir été violée par le producteur dans sa chambre d'hôtel pendant le festival de Cannes en 1997, alors qu'elle avait 21 ans.

Lors de la soirée de clôture du festival de Cannes 2018, elle avait lancé au public : "Les choses ont changé. On ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiété."

L'action en justice de Bennett a été lancée un mois après que les accusations d'Asia Argento contre Harvey Weinstein ont été rendues publiques, selon le New York Times. L'avocat a indiqué que son client s'était souvenu de cet épisode après avoir vu l'actrice se présenter comme une victime d'agression sexuelle, a précisé le journal.

Le célèbre chef américain, auteur et critique littéraire Anthony Bourdain, un ancien petit ami d'Asia Argento, aujourd'hui décédé, s'est également investi dans le mouvement #MeToo et avait dénoncé les mauvais comportements sexuels des gens de pouvoir dans le monde du divertissement.