Souffrances tchétchènes au festival de cinéma de Douarnenez

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 24/08/2009 à 10H21
Souffrances tchétchènes au festival de cinéma de Douarnenez

Souffrances tchétchènes au festival de cinéma de Douarnenez

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95427@Culture

Le festival de cinéma de Douarnenez se déroule du 22 au 29 août 2009. Il est dédié aux minorités, et s'intéresse tout particulièrement cet été aux peuples du Caucase. Soixante-dix fictions et documentaires sont présentés sur ce thème, et une quarantaine de témoins, journalistes, défenseurs des droits de l'homme et politologues ont été invités. Il sera largement question de la Tchétchénie où les drames et guerres contre la Russie se succèdent depuis des décennies. Sensibilisée à cette cause et à d'autres, l'actrice Jane Birkin est venue rendre visite aux organisateurs.

Deux hommages seront rendus au cours du festival à deux femmes victimes de l'histoire sanglante qui se déroule en Tchétchénie. Ces deux femmes, assassinées au cours de l'été, sont Natalia Estemirova et Zarema Rayana Sadoulaeva. Toutes deux étaient responsables d'ONG tchétchènes, et elles se battaient pour que les droits de leur peuple soient respectés, que les exactions russes contre la population cessent. Comme la journaliste Ana Politkovskaïa, qui a subit le même sort, elles témoignaient et militaient sans relâche. La documentariste Mylène Sauloye a consacré deux films documentaires à Zarema Rayana Sadoulaeva, "Rayana, enfance brisée" et "Babel Caucase toujours". Ils seront présentés dans le cadre du festival.
-> Comprendre le conflit qui oppose la Tchétchénie à la Russie