"Une Vie" : Stéphane Brizé présente le drame de Maupassant sur ses terres normandes

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/11/2016 à 19H08, publié le 04/11/2016 à 17H18
Photo de tournage d' "Une vie"

Photo de tournage d' "Une vie"

© TS Productions

Pour son dernier film, le cinéaste Stéphane Brizé s'est plongé dans "Une Vie", le célèbre roman de Maupassant. Le tournage s'est déroulé en Normandie et c'est au Havre que le réalisateur a présenté en avant-première sa vision du drame de Jeanne, l'héroïne déçue de Maupassant. Il sera projeté dans toutes les salles le 23 novembre 2016.

Après "La Loi du marché", le réalisateur Stéphane Brizé s'est plongé dans l'oeuvre romanesque de Maupassant. L'adaptation d'"Une Vie" (1833) a été tournée en Normandie, la région d'origine du roman. La distribution réunit Judith Chemla, Jean-Pierre Darroussin, Yolande Moreau

Reportage : G. Bron / E. Darcel / C. Garzena

https://videos.francetv.fr/video/NI_843925@Culture

Une Vie de bonnes gens

De la "Loi du Marché", son précédent film (prix d'interprétation à Cannes pour Vincent Lindon), à "Une Vie", Stéphane Brizé fait un parallèle immédiat. "Ce sont des gens qui ont une très haute idée de l'homme, qui va être confrontée à la brutalité et le cynisme des homme", analyse le réalisateur. 

Une Vie Judith Chemla © Michaël Crotto / TS Productions


Tourner en Normandie contre vents et marées

Pour raconter l'histoire d'"Une Vie", Stéphane Brizé a choisi de poser ses caméras en Normandie, dans la région où Maupassant a situé l'intrigue de son roman. Une Normandie battue par les pluies, où les éléments se déchaînent comme les sentiments. 

"Sur 50 jours de tournage j'ai eu 40 jours où la météo était contre moi, j'ai eu l'impression que Maupassant se vengeait que je me sois attaqué à son bouquin mais c'est surtout un enfer qui se mérite", se souvient-il. 


"Une Vie" film français de Stéphane Brizé avec Judith Chemla, Jean Pierre Darousssin, Yolande Moreau - Sortie le 23 novembre 2016 - 02h00

Normandie, 1819. A peine sortie du couvent où elle a fait ses études, Jeanne Le Perthuis des Vauds, jeune femme trop protégée et encore pleine des rêves de l’enfance, se marie avec Julien de Lamare. Très vite, il se révèle pingre, brutal et volage. Les illusions de Jeanne commencent alors peu à peu à s’envoler.