"Une heure de tranquillité" et nouvelle heure de gloire pour Christian Clavier ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/12/2014 à 17H05, publié le 28/12/2014 à 17H02
Christian Clavier mélomane contrarié dans le nouveau film de Patrice Leconte

Christian Clavier mélomane contrarié dans le nouveau film de Patrice Leconte

© Wild Bunch Distribution

La nouvelle comédie de Patrice Leconte, « Une heure de tranquillité » sort sur les écrans le 31 décembre. Adapté d’une pièce de Florian Zeller, le film offre à Christian Clavier un superbe rôle de mélomane égoïste et excédé par un entourage envahissant, campé par une belle palette d’acteurs, de Carole Bouquet à Stéphane de Groodt en passant par Valérie Bonneton.

Cette fameuse « heure de tranquillitée », c’est celle que Michel (Christian Clavier), passionné de jazz et fin mélomane, aimerait pouvoir s’octroyer pour savourer l’écoute de sa dernière trouvaille : une version rare de "Me, Myself and I" de Neil Youart (chanteur et chanson totalement inventée mais dont le titre « Moi, moi-même et Je » est un clin d’œil à l’égoïsme du personnage joué par Clavier). Mais ce luxe, Michel ne va pas pouvoir se l’offrir. De sa femme dépressive à son voisin bricoleur en passant par sa femme de ménage et sa maîtresse, tout le monde va sans le savoir mettre ses nerfs à rude épreuve en le dérangeant constamment.

Reportage : M-J.. Jouan / F. Bazille / F. Brioud / L. Saadi 

https://videos.francetv.fr/video/NI_154321@Culture

A l’origine, « Une heure de tranquillité » est une pièce du prolifique dramaturge Florian Zeller qui l’avait mise en scène en 2013 au Théâtre Antoine avec Fabrice Lucchini dans le rôle de Michel. La pièce fut un succès tant critique que public.

Patrice Leconte a adapté cette pièce en modifiant le profil de certains personnages mais sans dénaturer l’œuvre originale. Et pour cause : c’est Florian Zeller lui-même qui a rédigé le scénario, « allégeant et simplifiant le trait pour donner à l’histoire une dimension plus réaliste" explique t-il.
 
Un rôle en or pour Christian Clavier 

Le film marque une nouvelle collaboration entre Patrice Leconte et Christian Clavier après "Les Bronzés" (1978), "Les Bronzés font du ski" (1979) et "Les Bronzés amis pour la vie" (2005). « Une heure de tranquillité » aura-t-il le même succès que ces films devenus (hormis le dernier) cultes ? Si c’est le cas, il confirmera Christian Clavier dans son statut de comique incontournable, notamment après le carton de « Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu » et ses 12 millions d’entrées.