"Simon et Théodore", deux insoumis en cavale

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/11/2017 à 00H20, publié le 12/11/2017 à 16H33
Nils Othenin-Girard et Felix Moati dans "Simon et Théodore"

Nils Othenin-Girard et Felix Moati dans "Simon et Théodore"

© Rezo Films

Un adulte et un ado, tous les deux sur le fil du rasoir. Pour son deuxième film, Mikael Buch accompagne deux enfants sauvages, pas tout à fait finis, remplis de doute et de fougue, dans leur errance dans Paris.

La note Culturebox

3
3/5
Simon va devenir père. Théodore, lui, aimerait bien s'en trouver un. Ces deux là partagent des fêlures, une forme de fragilité et d'instabilité.
Simon, raide dingue de sa jeune femme rabbin, ne sait pas comment l'aimer, et encore moins affronter la paternité qui s'annonce. Alors, il recommence à dériver. Des réactions impulsives et une spectaculaire tendance à l'auto-destruction. A peine sorti de l'hôpital psychiatrique, le voilà qui reprend sa glissade au moment où sa femme s'apprête à accoucher…

Théodore, lui, est un ado ténébreux et solitaire. En quête de père et d'identité. Il a entamé, sans prévenir sa mère, une conversion au judaïsme… Et c'est la femme de Simon qui l'accompagne dans sa démarche. Quand Théodore pète les plombs, c'est Simon qui le rattrape, à l'instinct. Comme pour se prouver qu'il peut être un adulte, et se faire entendre d'un gamin perdu. Ces deux là se retrouvent embarqués dans une errance dans Paris. Pas simples les rapports de ces deux tempéraments. L'un frappe, l'autre se mutile.
Félix Moati dans "Simon et Théodore" © Mona Films
L'histoire de "Simon et Théodore" a des allures de conte moderne, solitude et recherche de son identité. Pour son deuxième film, tourné léger, Mikael Buch a choisi un format d'image carré, dans lequel les deux teigneux au cœur tendre se débattent. Felix Moati est assez soufflant, le mal de vivre dissimulé sous une bonne bouille souriante. Avec sa trombine androgyne et singulière, son compagnon de galère, Nils Othenin-Girard, est impressionnant de radicalité adolescente, brute de fonderie. Le duo d'écorchés met du temps à s'apprivoiser. Au même rythme, on s'attache à cet attelage sauvage et improbable.

Si le réalisateur semble parfois hésiter entre les accès de gravité et la tentation du happy end, il garde le contrôle et nous offre des séquences d'une grande intensité. Outre Felix Moati et Nils Othenin-Girard, les autres comédiens - Mélanie Bernier, Audrey Lamy et Philippe Rebbot - sont tous excellents. Au final, le film laisse son empreinte.
Audrey Lamy et Nils Othenin-Girard dans "Simon et Théodore"

La fiche

Comédie dramatique de Mikael Buch – Avec Felix Moati, Nils Othenin-Girard, Mélanie Bernier, Audrey Lamy et Philippe Rebbot. – Durée : 1h24 – Sortie : 15 novembre 2017

Synopsis : Simon va bientôt devenir père. Mais comment ce jeune homme hors-normes pourrait-t-il s’occuper de son enfant s’il ne parvient pas à prendre soin de lui ? Sa rencontre avec Théodore, ado attachant et teigneux élevé par sa mère, va sérieusement bouleverser ses… incertitudes. Le temps d’une nuit, tandis que l’épouse de Simon et la mère de Théodore font front commun, les deux insoumis se lancent dans une course folle… Vers l’acceptation de soi ?