Sandrine Bonnaire réalise son premier long-métrage, "J'enrage de son absence"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 18/10/2012 à 16H40
William Hurt et Jalil Mehenni

William Hurt et Jalil Mehenni

© DR

Sandrine Bonnaire était hier l'invitée du 19/20 lorrain pour y présenter son premier film en tant que réalisatrice. "J'enrage de son absence", au casting surprenant, est un drame à la fois fictionnel et très personnel, et sortira en salles le 31 octobre.

Dans ce long-métrage, Mado, après une séparation de dix ans, retrouve son ex-mari. dont elle s'était séparée suite à la perte de leur enfant. C'est peut-être pourquoi cet homme s'attache si rapidement au petit garçon que Mado a eu entretemps avec Stéphane, son nouveau compagnon. De cette recontre naît une complicité étrange, faîite de souvenirs, de secrets et d'un manque cruel.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133439@Culture

Sandrine Bonnaire, qui dirige ici Alexandra Lamy, son ex-mari William Hurt et le géant Augustin Legrand, que l'on connaît pour ses actions au sein de l'association Les Enfants de Don Quichotte, s'essaie donc à la réalisation, à travers un scénario simple et qui semble efficace. Elle avoue avoir eu en tête des personnages proches d'elle lors de son écriture, en se demandant par exemple ce que serait sa propre réaction à la perte d'un enfant.

Une nouvelle expérience donc, pour l'actrice de "Sous le soleil de Satan", "La Cérémonie", "C'est la vie", "Joueuse", ou encore "Sans toit ni loi", qui lui valut un César de la meilleure actrice en 1986.

Bande-Annonce complète :

A voir aussi, le reportage du 13h de France 2 le 28/10/2012...

https://videos.francetv.fr/video/NI_133747@Culture