"Red 2", Bruce Willis de retour avec ses amis retraités de la CIA

Par @Culturebox
Publié le 26/08/2013 à 11H03
" Red 2" ou comment rester actif à la retraite

" Red 2" ou comment rester actif à la retraite

© Summit Entertainment

L’heure de la retraite n’a pas encore sonné pour les héros de « Red ». Après avoir cartonné en 2010, Bruce Willis et ses potes, anciens agents de la CIA, reviennent sur les écrans le 28 août avec « Red 2 ». Aux côtés d’Helen Mirren, Marie-Louise Parker et John Malkovich, de nouveaux venus viennent compléter ce casting de rêve : Catherine Zeta-Jones et Anthony Hopkins.

Reportage : M-J. Jouan, B. de Saint Jore

https://videos.francetv.fr/video/NI_137953@Culture

Tiré d’un « comic » signé Warren Ellis et Cully Hamner, le premier volet de « Red », réalisé en 2010 par Robert Schwentke, avait surpris tout le monde en atteignant la barre des 200 millions de dollars de recettes au box-office mondial, et ce pour un budget initial de 58 millions de dollars ! Un succès qui avait pris de court les producteurs eux-mêmes. Avec cette histoire d’agents de la CIA à la retraite qui reprennent du service et ces « vieux » acteurs, ils pensaient attirer uniquement un public « mûr » et masculin. Au final, beaucoup de femmes sont venues, séduites par les personnages incarnés par Helen Mirren et Mary-Louise Parker.
Mais aussi, vraie surprise, un public jeune. « Je ne l'explique toujours pas très bien », avouait le producteur Mark Vahradian. « Peut-être à cause des personnages, durs à cuire, déjantés, politiquement incorrects et qui ont cette attitude jeune. Ils ont dû trouver ça cool." 
En janvier 2011, quand le film a passé la barre des 90 millions de recettes, Summit Entertainment a rappelé les frères Jon et Erich Hoeber pour écrire une suite. Ils ont ensuite confié la réalisation du second opus à Dean Parisot qui avait séduit avec son long-métrage « Galaxy Quest », sorti en 1999 et qui parodiait les séries de science-fiction.
 
Quant aux acteurs qui étaient déjà dans le premier opus, ils ont dit oui d’emblée pour rempiler. Et les petits nouveaux comme se sont amusé avec leurs personnages. Anthony Hopkins a relu plus de 100 fois le script pour s’approprier et enrichir son personnage. Quant à Catherine Zeta-Jones, elle a épluché les magazines de mode pour travailler son look d’espionne russe sophistiquée.