"Première année": l'enfer de la sélection en fac de médecine vu par Thomas Lilti

Publié le 11/09/2018 à 09H28
Vincent Lacoste, William Lebghil 

Vincent Lacoste, William Lebghil 

© Copyright Denis Manin

La "Première année" de médecine est réputée la plus difficile du cursus. Le réalisateur Thomas Lilti a choisi de montrer cette réalité dans un film qui sort en salles ce mercredi. "Première année" avec Vincent Lacoste, William Lebghil raconte ce parcours du combattant où la sélection est impitoyable et pousse les étudiants au delà de leurs limites.

La première année de médecine a pris des allures d'Everest au fil du temps. Une année universitaire qui a des allures d'enfer pour de nombreux étudiants avec en point de mire un concours impitoyable. Les cas d'abandon en cours de semestre sont légion de même que les burn out, à tel point que le gouvernement veut réformer cette première année monstrueuse et diminuer le nombre d'éliminés au concours.

Thomas Lilti a donc choisi d'en faire un film : Il met en scène Antoine (Vincent Lacoste) qui entame sa première année de médecine pour la troisième fois et Benjamin (William Lebghil) qui arrive directement du lycée et se rend compte de l'univers dans lequel il arrive. Les deux vont s'unir pour sortir "victorieux" de ce tunnel de travail.

C'est assez connu que les études de médecine c'est assez violent, mais à ce point là je ne pouvais pas m'imaginer. On ne peut plus avoir de vie sociale. On ne peut faire rien d'autre que de travailler !
Vincent Lacoste


Reportage L;Hakim, D.Wolfromm, F.Dumont

Thomas Liliti connaît bien le problème, c'est un ancien médecin : "Est-ce qu'on sélectionne les bons médecins, les bons étudiants pour devenir les bons médecins? Est-ce qu'un concours réussi veut dire un médecin réussi? Je crois que le film répond clairement non !" 

LA FICHE

"Première année"
Réalisation: Thomas Lilti
Comédie dramatique française
Sortie le 12 septembre 2018
Synopsis : Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.