"Pan", le petit héros s'offre une nouvelle jeunesse

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 22/10/2015 à 11H04, publié le 17/10/2015 à 14H11
Levi Miller (II) dans "Pan"

Levi Miller (II) dans "Pan"

© Warner Bros Entertainment

Comment Peter Pan est-il devenu le héros du pays imaginaire ? Ce film remonte le temps et réinvente la case départ : dans "Pan", Peter est un orphelin londonien, inconscient des pouvoirs qui sont les siens… Une aventure spectaculaire va l’éclairer sur ses origines et ses capacités. Mal partie aux Etats-Unis, la superproduction de Warner ne manque pourtant ni de rythme ni d’idées astucieuses.

La note Culturebox

4
4/5
C’est une excellente surprise ! Le démarrage très laborieux du film aux Etats-Unis accompagné de critiques très mitigées de la presse américaine ne nous laissaient pourtant que peu d’espoir… Force est de reconnaître que cette version revisitée des studios Warner ne manque pas de qualités. Ce qui fait sa différence par rapport aux nombreuses adaptations déjà produites ? Elle s’intéresse à l’avant-Peter Pan et répond à sa manière aux questions "comment ce gamin s’est-il mis à voler ? D’où sort-il ? Comment a-t-il rencontré Crochet (encore pourvu de ses deux mains) ?".

Dans une ambiance très Harry Potter, Joe Wright démarre donc son film dans un orphelinat londonien, dans lequel l’horrible Barbe Noire vient régulièrement faire son marché, capturant les enfants qui deviendront ses esclaves dans les mines du Pays Imaginaire dont il s’est emparé. Impeccablement incarné par l’Australien Levi Miller (choisi parmi 4000 autres prétendants lors d’un casting géant), Peter Pan est un petit garçon drôle, courageux et rebelle, prêt à tout pour retrouver sa mère, et qui n’a pas la moindre conscience de ses capacités surnaturelles. Embarqué dans une lutte entre pirates, indiens et fées, il va prendre progressivement la mesure de son personnage…
"Pan". © Warner Bros Entertainment

Dépourvu du moindre temps mort, "Pan" est un joli film d’aventure, centré sur un charmant super-héros à l’ancienne, et dont le modernisme tient surtout à une réalisation très créative et pleine de fantaisie, comme les costumes somptueux des pirates, très punks, ou les incroyables cavalcades des bateaux volants. Autre touche de folie : lorsque Barbe Noire apparaît au sommet d’une colline pour s’adresse à ses milliers d’hommes, ces derniers l'accompagnent en chantant à tue-tête le "Smells Like Teen Spirit" de Nirvana ! 

https://videos.francetv.fr/video/NI_531934@Culture



Quant à la 3D, elle est très soignée, multipliant les trouvailles, ce qui est loin d’être toujours le cas avec ces trop nombreux films qui nous imposent le port d’inconfortables lunettes sans que l’offre en relief le justifie vraiment. Attention, si vous êtes fan absolu des aventures de "Peter Pan", il vous manquera forcément quelque chose : pas de traces de la fée Clochette dans ce prequel… On imagine bien que ce n’est pas un oubli : la route était ouverte pour une suite, Warner ayant clairement prévu de faire de "Pan" une nouvelle franchise, faisant signer aux acteurs des contrats pour plusieurs films. Les débuts difficiles de ce film très coûteux sur le marché américain pourraient remettre ces projets en question. Raison de plus pour savourer ce premier épisode !
"Pan" © Warner Bros Entertainment

Film d’aventure américain de Joe Wright – Avec Hugh Jackman, Levi Miller (II), Garrett Hedlund, Rooney Mara et Adeel Akhtar – Durée : 1h51 – Sortie : 21 octobre 2015

Synopsis : Proposant un nouveau regard sur l'origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s'attache à l'histoire d'un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.