Palestine : "Cinq caméras brisées" contre le mur du silence

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/02/2013 à 20H37, publié le 14/02/2013 à 18H09
"Cinq  caméras brisées", un film d'Emad Burnat et de Guy Davidi 

"Cinq  caméras brisées", un film d'Emad Burnat et de Guy Davidi 

© DR

Co-réalisé par le Palestinien Emad Burnat et l’Israélien Guy Davidi, le documentaire raconte le combat non violent des villageois de Bil'in, en Cisjordanie, pour conserver leurs terres réduites de moitié par un mur de "séparation". Cinq années de lutte contre les arrestations et brimades de l'armée israélienne. Ce film multiprimé est en lice aux Oscars dans la catégorie Meilleur documentaire.

Reportage : F. Maillard, G. PInol, F. Clarcke

 

Synopsis : Emad Burnat est paysan. Il vit dans le petit village de Bil'in, en Cisjordanie. Il y a cinq ans, les forces israéliennes ont décidé de construire, au milieu des terres du village, un «mur de séparation», en invoquant des impératifs de sécurité liés à la proximité de la colonie juive de Modin'in Illit. En conséquence, les villageois de Bil'in ont perdu la moitié de leurs terres. Ils s'engagent alors dans une longue lutte pour contrecarrer les expropriations. Dès le début, Emad prend une décision : filmer l'action non-violente entreprise par les habitants. Il a suivi cinq années de la vie d'un village en ébullition, avec cinq caméras qui ont connu des épreuves et se sont brisées, l'une après l'autre, au gré des affrontements.

"Cinq caméras brisées" sortira dans les salles le 20 février 2013