"Ma fille", un thriller sur les relations père-fille avec Roschdy Zem

Publié le 10/09/2018 à 18H53
Ma Fille Roschdy Zem © Mars Film

Pour "Ma fille", son premier film en tant que réalisatrice, la comédienne Naidra Ayadi adapte le roman de Bernard Clavel, "Le Voyage du Père". Dans le rôle principal, Roschdy Zem, qui débarque à Paris à la recherche de sa fille aînée et qui découvre qu’elle ne suit pas des études de coiffure, comme il le pensait. Une quête qui va l'interroger sur ses propres responsabilités de père.

"Ma fille" est un thriller qui raconte la quête désespérée d'un père pour retrouver sa fille. Un premier long-métrage réalisé par Naidra Ayadi et adapté d'un roman de Bernard Clavel. Un ouvrage déjà transposé au cinéma en 1966 par Denys de La Patellière avec Fernandel dans le rôle principal.

Succéder à Fernandel ? "On n'y pense pas ! Il est unique", répond l'acteur en souriant. Il y a 52 ans, Fernandel incarnait donc ce père paysan qui découvrait l’inconcevable mensonge de sa fille. Le rôle "le plus dramatique" de sa carrière, disait Fernandel. Ici, la réalisatrice a transposé le voyage du père non pas à Lyon mais à Paris, où il est accompagné par sa deuxième fille, la cadette.

Reportage : P. Deschamps / A. Zouioueche / L. Harper / AC. Bequet

Synopsis

Hakim et Latifa ont fui la guerre civile algérienne au début des années 90. Ils vivent depuis dans le Jura, avec leurs deux filles : Nedjma 14 ans, et Leïla, l’aînée, partie suivre ses études de coiffure à Paris. Trois jours avant Noël, Nedjma reçoit un SMS laconique de sa grande sœur. Elle ne pourra pas venir les rejoindre pour les fêtes, prétextant une nouvelle fois une surcharge de travail… Latifa s’en prend à Hakim et le pousse à aller chercher Leïla. Nedjma viendra avec lui, ils en profiteront pour découvrir Paris. À leur arrivée dans le salon de coiffure, ils apprennent que Leila n’y a en réalité jamais travaillé. C’est le voyage d’un père qui commence, dans Paris, une nuit, jusqu’à l’aube.