"Les Mille et une nuits", de Miguel Gomes : un conte social au Portugal

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/06/2015 à 12H22, publié le 24/06/2015 à 12H11
Shéhérazade et son père dans "Les mille et une nuits" de Miguel Gomes 

Shéhérazade et son père dans "Les mille et une nuits" de Miguel Gomes 

© Capture d'image France3/Culturebox

Le premier opus de la trilogie de Miguel Gomes sort en salle ce mercredi. "Les mille et une nuits" raconte en trois films, le quotidien des portugais au plus fort de la crise économique. Une oeuvre cinématographique bien accueillie lors de sa présentation au dernier festival de Cannes.

"L’inquiet" est le premier volume de la trilogie des "Mille et une nuits". Il est depuis aujourd’hui projeté dans la plupart de nos salles de cinéma. Les deux autres films de la trilogie "Le désolé" et "L’enchanté", seront sur grand écran respectivement le 29 juillet et le 26 août.       


Reportage : F. Maillard / P.Conte / D.Reutenaurer  

https://videos.francetv.fr/video/NI_112049@Culture


La Shéhérazade de Miguel Gomes

Dans les trois films de Miguel Gomes, le spectateur retrouve bien sûr Shéhérazade, le personnage principal des contes des "Mille et une Nuits". Mais la fille du grand vizir a changé d’époque. Elle raconte désormais à son père, le roi de Perse, des histoires du troisième millénaire qui se déroulent au Portugal. Le réalisateur Miguel Gomes laisse la parole à Shéhérazade pour décrire un pays frappé par la crise et puni par l’austérité européenne.  

Volume 1, "L’inquiet"

Dans « L’inquiet », le premier film de la trilogie, Shéhérazade raconte les inquiétudes qui s’abattent sur le pays : "Ô Roi bienheureux, on raconte que dans un triste pays parmi les pays où l'on rêve de baleines et de sirènes, le chômage se répand. En certains endroits la forêt brûle la nuit malgré la pluie et en d'autres hommes et femmes trépignent d’impatience de se jeter à l'eau en plein hiver. Parfois, les animaux parlent, bien qu’il soit improbable qu’on les écoute. Dans ce pays où les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être, les hommes de pouvoir se promènent à dos de chameau et cachent une érection permanente et honteuse ; ils attendent qu’arrive enfin le moment de la collecte des impôts pour pouvoir payer un dit sorcier qui…". Et le jour venant à paraître, Shéhérazade se tait comme dans les contes des "Mille et une nuits" pour être certaine d’avoir la vie sauve.

Un conte social inspiré "d’histoires vraies"

La Shéhérazade de Miguel Gomes ne puise pas ses histoires dans son imaginaire. Elle raconte ce que des journalistes ont vu en sillonnant le Portugal pendant plus d’un an à la demande du réalisateur. La caméra de Miguel Gomes recueille les témoignages de gens brutalement touchés par le chômage et même la misère. Un film entre fiction et réalité qui nous éloigne des contes merveilleux des "Mille et une nuits".  
 
"Les Mille et Une Nuits. L'inquiet" de Miguel Gomes.
Sortie en salles  le 24 juin 2015