Les films français dopent la fréquentation des cinémas en février

Par @Culturebox
Publié le 07/03/2014 à 17H32
"Supercondriaque" a déjà fait plus de 2 millions d'entrées

"Supercondriaque" a déjà fait plus de 2 millions d'entrées

© Pathé Distribution

Après déjà un fort rebond de 22,8% en janvier, la fréquentation des salles de cinéma a progressé de 20% en février par rapport au même mois de 2013, tirée par le succès des films français, selon des estimations publiées vendredi par le Centre national du cinéma (CNC).

Le début d'année a notamment été marqué par le succès de la comédie des Inconnus "Les trois frères, le retour", tandis que "Supercondriaque" de Dany Boon, autre comédie sortie fin février, a connu le meilleur démarrage de l'année, avec 2,15 millions de spectateurs en première semaine.

https://videos.francetv.fr/video/NI_142387@Culture

Parmi les autres bons scores au box-office, celui de "La Belle et la bête" de Christophe Ganz ou du film d'animation "Minuscule, la vallée des fourmis perdues"
"Minuscule - La vallée des fourmis perdues : la bande-annonce"
Déjà de très bons chiffrers en janvier

Le rebond de la fréquentation s'explique aussi par la mise en place réussie depuis le 1er janvier de la séance de cinéma à 4 euros pour les moins de 14 ans. Elle a connu un "excellent démarrage", avec une fréquentation des jeunes doublée par rapport à la même période de 2013, selon la Fédération des cinémas français.

La fréquentation a atteint 17,29 millions d'entrées en février, soit un total de 35,17 millions d'entrées sur les deux premiers mois de l'année, en hausse de 21,4% par rapport à janvier-février 2013, a détaillé le CNC dans un communiqué.

Conséquence des bons résultats du cinéma français, la part de marché des films nationaux est estimée à 45,3% sur janvier-février, contre seulement 37,2% un an avant. A l'inverse, celle des films américains atteint 40,5%, contre 50% sur les deux premiers mois de 2013.

Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles se sont élevées à 198,99 millions, soit quasiment le même niveau (+0,1%) qu'au cours des 12 mois précédents. Sur cette même période, la part de marché des films français s'est élevée à 34,8%, et celle des films américains à 52,1%.