"Le pape François : un homme de parole" : le documentaire de Wim Wenders en avant-première à Strasbourg

Mis à jour le 06/09/2018 à 12H43, publié le 06/09/2018 à 12H42
Le réalisateur Wim Wenders à Cannes poour la projection du documentaire "Le pape François : un homme de parole", mai 2018

Le réalisateur Wim Wenders à Cannes poour la projection du documentaire "Le pape François : un homme de parole", mai 2018

© ALBERTO PIZZOLI / AFP

Présenté hors compétition lors du festival de Cannes, le documentaire de Wim Wenders consacré au pape François sort en salles le 12 septembre. "Le pape François : un homme de parole" a été réalisé sur proposition du Vatican. Pas de polémique donc, mais un portrait flatteur du Souverain Pontife, que le réalisateur a rencontré plusieurs fois. Le film a été présenté en avant-première à Strasbourg.

Le pape François jouit, malgré ses récents propos polémiques sur l'homosexualité et la psychiatrie, d'une grande popularité. Et ce n'est apparemment pas le film de Wim Wenders qui viendra ternir son image. Un documentaire adoubé par le service de communication du Vatican, qui a aussi ravi le public strasbourgeois venu à l'avant-première. Une majorité de catholiques et un invité, l'Archevêque de Strasbourg. 

Reportage : France 3 Alsace / L. Schaeffer / C. Laemmel / P. Ledig

Un homme de parole, d'ouverture et proche des gens : ce sont les qualités du pape François, mises en valeur dans le documentaire du réalisateur Wim Wenders, à voir en salles dès le 12 septembre. Un homme à part, mais qui a essuyé sa première grande vague de critiques il y a quelques jours, avec des propos ambigus sur l'homosexualité. En conseillant aux parents d'enfants homosexuels d'avoir recours à la psychiatrie, le pape a créé l'émoi et l'incompréhension, même si le Saint-Siège a tenté d'éteindre l'incendie en précisant qu'il n'avait pas l’intention de dire qu'il s'agissait d'une maladie psychiatrique. 
 

Une ouverture au dialogue

A Strasbourg, lors de l'avant-première du film, la polémique était au cœur des discussions. Même si de nombreux spectateurs présents voulaient croire que la phrase a été sortie de son contexte pour faire le buzz, l'Archevêque de la ville a reconnu avoir reçu quelques demandes de débaptisation suite à l’affaire. Mais pour lui, le documentaire de Wim Wenders est une formidable occasion d'ouvrir le dialogue sur ce sujet et d'écouter les personnes qui se sont senties blessées. "Très souvent, les gens sont en colère mais de bonne volonté. Si l'on s'explique, que l'on demande pardon ou que l'on dit : "voilà le sens à donner à ces paroles", et bien, cela apaise beaucoup de choses" selon Mgr Luc Ravel. 

 "Le pape François : un homme de parole", documentaire de Wim Wenders - sortie le 12 septembre 2018 - 1h36