Juliette Binoche : "On doit tous être des rebelles"

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/05/2015 à 14H39, publié le 04/05/2015 à 12H18
Juliette Binoche invitée du journal de France 2

Juliette Binoche invitée du journal de France 2

© France 2 / Culturebox

Juliette Binoche revient au cinéma pour une nouvelle "Epreuve". Dans le film du réalisateur Norvégien Erik Poppe, elle incarne une photoreporter de guerre passionnée. Star internationale, l'actualité de la comédienne est toujours très chargée. Elle joue en ce moment une "Antigone" tout en anglais au Théâtre de la Ville. Invitée du journal de France 2, elle évoque ses choix et sa carrière.

Juliette Binoche cumule les rôles de femme volontaire et engagée. Alors que son dernier film "L'épreuve" sort mercredi 6 mai sur les écrans, la comédienne assure actuellement le rôle d'"Antigone" au théâtre de la ville de Paris. 


Une exigence sans faille


Invitée du journal de France 2, la comédienne évoque avec Julian Bugier son approche de la vie et les films qui ont construits sa carrière. Souvent considérée comme une actrice pointue, Juliette Binoche multiplie les projets et les collaborations avec un seul point d'exigence : la qualité. 

La comédienne affirme "avoir une certaine vigilance par rapport à ses choix" et à ce qu'elle "veut donner". "J'estime que quand on donne du temps de sa vie et aussi des sous, il faut donner le meilleur de soi", indique-t-elle. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_160169@Culture


"J'ai été touchée par leur courage"


Dans "L'Epreuve", d'Erik Poppe, qui sort au cinéma mercredi 6 mai, Juliette Binoche campe une photoreporter de guerre passionnée, dont le mari (Nikolaj Coster-Waldau, de la série "Game of Thrones") et la fille ne supportent plus de vivre dans l'angoisse pendant ses missions sur les points chauds du globe.

"Quand j'ai lu le scénario, j'ai été touchée par l'histoire", assure la comédienne au sujet du film "L'Épreuve" d'Erik Poppe, qui sort au cinéma mercredi 6 mai, et qui raconte l'histoire d'une photographe de guerre blessée en Afghanistan, qui va devoir choisir entre ses proches et son travail. "Il y a eu tout un temps de recherche où j'ai rencontré beaucoup de photographes différents (…), et j'ai été touchée par leur courage, mais aussi par cette espèce de folie à aller toujours au plus proche du danger", ajoute l'actrice oscarisée.

L'engagement en tant qu'être humain

Actrice engagée dans ses rôles et dans sa vie personnelle, Juliette Binoche affirme que la rébellion permet de "remettre en question ce qui nous est dit et montré". Savoir se remettre en question soi-même c'est pour l'actrice une manière d'exister, elle ajoute  que ce refus c'est aussi "ce qui nous détermine en tant que français". Selon elle," l'engagement est important pour tout être humain, c'est comme un choix de vie". Juliette Binoche parraine cinq enfants au Cambodge. 
 

Une carrière sans fausse note


La carrière cinématographique de Juliette Binoche débute dans les 80 avec le film de Leos Carax "Mauvais sang" en 1986. Exigeante, débordante, joyeuse et généreuse Juliette Binoche navigue librement du théâtre au cinéma, en passant par la danse et la peinture. Elle joue avec les plus grands réalisateurs, ose faire des choix ou refuser des projets. Krzysztof Kieslowski lui donne la couleur "Bleu", Anthony Minghella lui confie un rôle dans "Le patient anglais" pour lequel elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, elle est l'amoureuse passionnée de Daniel Day Lewis dans "L'insoutenable légèreté de l'être",  et remporte le Prix d'interprétation féminine lors du 63e Festival de Cannes pour "Copie conforme" d'Abbas Kiarostami. "Chaque film, chaque pièce de théâtre doit vous remettre en question, j'aime le nouveau" affirme la comédienne. Dernièrement c'est aux côté de Kristen Stewart qu'elle interprète une comédienne de théâtre dans "Sils Maria" d'Olivier Assayas.

A corps perdu


Juliette Binoche est une artiste entière. Les projets qu'elle entame la poussent toujours à explorer l'inconnu. L'esprit et le corps ne faisant qu'un, elle se lance dans des défis aussi bien physiques qu'intellectuels. Elle aborde la danse avec le chorégraphe anglais d'origine bangladeshi Akram Khan pour le spectacle In I et les choix qu'elle fait sont toujours guidés par l'indépendance. "Je pense qu'il faut se trouver individuellement pour être unis aux autres. Mais la petite voix qui vous dit 'c'est ça qu'il faut faire' elle vous appartient" 

Femme de théâtre intuitive 


Juliette Binoche poursuit sa recherche des êtres et des âmes dans les différents rôles qu'elle incarne au théâtre. De "Mademoiselle Julie" présenté en 2011 au festival d'Avignon à "Antigone" aujourd'hui, elle campe des femmes à la fois douces et fortes. Pour Christiane Amanpour, grande journaliste politique britannique, Juliette Binoche "fait des choix  très réfléchis qui défendent la cause des femmes". 
"Antigone", le texte antique de Sophocle est mis en scène par le metteur en scène flamand Yvo Van Hove au théâtre de la ville. Mise en scène contemporaine et texte en anglais, Juliette Binoche incarne cette résistante touours moderne qui s'élève contre la volonté du roi Créon qui refuse refuse d’offrir une sépulture décente à son neveu Polynice, frère d’Antigone.  

Juliette Binoche prési­dera le jury du prochain festi­val de Cabourg, une manifestation qui se tiendra du 10 au 14 juin 2015.
"L'épreuve" d'Erik Poppe, en salles mercredi 6 mai 2015
"Antigone" au théâtre de la ville du 22 avril au 14 mai 2015 puis en tournée internationale