"Gabrielle" de Louise Archambault : aimer et être aimé envers et contre tout

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/10/2013 à 18H54, publié le 15/10/2013 à 17H09
Gabrielle Marion-Evrard et Alexandre Landry, les deux interprètes principaux du film

Gabrielle Marion-Evrard et Alexandre Landry, les deux interprètes principaux du film

© Haut et Court / Philippe Bossé

Réalisée par Louise Archambault, « Gabrielle » est une comédie dramatique qui évoque l’histoire d’amour, entre deux jeunes adultes handicapés intellectuels, et notamment leur sexualité. Le film qui sort le 16 octobre sur les écrans défend un idéal de liberté et d’ouverture aux autres, personnifiée par son interprète principale, Gabrielle Marion-Evrard.

Reportage : Bernard Lassauce, Dominique Poncet et Guy Sabin

https://videos.francetv.fr/video/NI_139175@Culture

« Gabrielle » est le second long-métrage de Louise Archambault. Peu connue en France, la réalisatrice québécoise a pourtant décroché plusieurs récompenses avec ses courts-métrages et son premier long, réalisé en 2005. « Familia » explorait les rapports mère/fille et la façon dont les valeurs se transmettent entre générations. Le film avait décroché (entre autre) le prix du meilleur premier long métrage canadien au Festival de Toronto en 2005.

Pour « Gabrielle », Louise Archambault a voulu tourner avec des acteurs non-professionnels et concernés par une déficience intellectuelle : « J’avais envie de faire un film en collaboration avec eux et non pas uniquement sur eux, mais pas non plus au détriment du talent et de la qualité » explique la réalisatrice.
Elle a donc passé du temps dans un centre des arts de la scène, "Les Muses", qui travaille avec ce type de public. Le niveau y est bon car il faut passer une audition pour y rentrer. C’est là que la réalisatrice a découvert Gabrielle Marion-Evrard, spécialisée dans le chant. Une fille bourrée d’énergie, de bonne humeur, et qui avait une vraie photogénie.
Gabrielle photo © Haut et Court / Philippe Bossé
Par contre, c’est un comédien professionnel, Alexandre Landry, qui interprète le rôle de Martin, l’amoureux de Gabrielle. Après avoir fait passer des auditions à des non-professionnels, et des personnes atteintes d’un handicap intellectuel, Louise Archambault a constaté qu’au moment de montrer les sentiments amoureux, il ya avait un blocage. « Ce sont des gens qui sont tellement authentiques et directs qu’ils ne peuvent pas faire semblant ».

Le film a déjà été largement récompensé :

- Prix du Public au film francophone de Namur. Le Jury a aussi tenu à décerner une Mention spéciale aux comédiens Gabrielle Marion-Rivard et à Alexandre Landry.
- Prix du Public et Prix du Meilleur Espoir du cinéma (pour Alexandre Landry) au Festival du film canadien de Dieppe
- Prix du public au Festival international du film de Locarno
- Prix du meilleur acteur (pour Alexandre Landry) et Prix du jury étudiant au Festival du film francophone d’Angoulême
Affiche Gabrielle © Haut et Court
Et ce n’est peut-être pas fini : « Gabrielle » a été sélectionné pour représenter le Canada aux Oscars 2014 dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère. On sera début janvier quels seront les films nommés. La cérémonie, elle, se tiendra le 2 mars 2014.

A noter la participation de Robert Charlebois dont les chansons "Ordinaire" et "Lindberg" servent de support de travail à la chorale du film. Le chanteur apparaît dans le long-métrage et notamment dans le spectacle final que prépare les choristes.