Ewan McGregor adapte une "American Pastoral" de Philip Roth toujours d’actualité

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/12/2016 à 17H38, publié le 26/12/2016 à 17H35
Dakota Fanning et Ewan McGregor dans "American Pastoral"
	 

Dakota Fanning et Ewan McGregor dans "American Pastoral"

 

© Mars Films

L’acteur britannique Ewan McGregor s’essaye à la réalisation avec "American Pastoral", une adaptation du célèbre roman de Philip Roth paru en 1997. Il y interprète aussi le rôle principal et partage l'affiche avec Jennifer Connelly et Dakota Fanning. Un drame dans les salles le 28 décembre qui fait écho à l’actualité.

Le film dépeint, dans l’Amérique des années 60, la vie d’une riche famille en apparence parfaite. Meredith Levov (Dakota Fanning), adolescente de 16 ans, grandit au milieu d’un père homme d’affaires (Ewan McGregor) et d’une mère ex-reine de beauté (Jennifer Connelly). Leur tranquille réalité se trouve rapidement bouleversée par la disparition de la jeune fille. Accusée de terrorisme après l’explosion d’un bureau de poste provoquant la mort d’un homme, elle quitte leur vie brutalement  et s’évanouit dans la nature.

Reportage : S.Gorry / M.Anglade / S.Ripaud

https://videos.francetv.fr/video/NI_883729@Culture

Une plongée dans la violence de l’Amérique des années 60

C’est l’histoire chaotique d’une jeune femme en rébellion contre le conformisme de sa famille bourgeoise, contre sa mère et contre un peu tout. Incomprise, elle veut se soulever contre un Etat qu'elle considère responsable de massacres d’innocents. Car l’Amérique des années 60, c’est aussi l’impopulaire guerre du Vietnam et la multiplication des émeutes raciales du Mouvement des droits civiques. Une révolte en réponse à une enfance construite dans la violence, comme l’explique Dakota Fanning : "C’est une jeune fille qui grandit dans la violence et la colère de son pays. Certains militants ne se rendaient pas compte qu’ils allaient trop loin dans la façon de se faire entendre, ils sont devenus jusqu’au-boutistes et se sont radicalisés."
Meredith Levov disparaît après l'explosion d'un bureau de poste dans "American Pastoral"

Meredith Levov disparaît après l'explosion d'un bureau de poste dans "American Pastoral"

Des thèmes tristement intemporels

Seymour Levov, le père, va tenter de partir à sa recherche. Lui et sa femme sont impuissants et dévastés, ils pensent que leur fille a été enlevée. Mais le film fait aussi la critique de leur aveuglement : ils n’ont pas vu venir son embrigadement et n’ont pas su comprendre le mal-être de leur enfant, qui finit par lui faire prendre la voie du terrorisme. Le long-métrage regorge ainsi de thématiques qui font écho au présent, comme le racisme et la radicalisation. Jennifer Connelly constate : "Dans le film, on montre des images d’archives d’émeutes à New York et dans le New Jersey ; les mêmes images sont hélas toujours d’actualité."

Avec ce film bouleversant, Ewan McGregor relève le défi de l’adaptation de cette "Pastorale Américaine", roman-fleuve de 448 pages qui avait valu à l'écrivain Philip Roth le Prix Pulitzer de la fiction en 1998. Sortie le 28 décembre.


LA FICHE

L’Amérique des années 60. Autrefois champion de sport de son lycée, Seymour Levov, dit « le Suédois », est devenu un riche homme d’affaires marié à Dawn, ancienne reine de beauté. Mais les bouleversements sociopolitiques de l’époque font bientôt irruption dans la vie bourgeoise, en apparence idyllique, de Seymour. Lorsque sa fille adorée, Merry, disparaît après avoir été accusée d’acte terroriste, il part à sa recherche pour que sa famille soit de nouveau unie. Profondément ébranlé par ce qu’il découvre, il doit affronter le chaos qui secoue la société américaine et jette les bases d’un nouveau monde. La vie de famille ne sera plus jamais la même…