"Belle et Sébastien 3" : Clovis Cornillac referme le dernier chapitre

Mis à jour le 11/02/2018 à 10H20, publié le 09/02/2018 à 20H22
"Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre" de Clovis Cornillac

"Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre" de Clovis Cornillac

© Christophe Brachet - Radar Films – Epithète Films – Gaumont – M6 Films – W9

Cette troisième adaptation des jolis romans pour enfants de Cécile Aubry ne retrouve malheureusement pas la grâce de la première, signée Nicolas Vanier. Si le casting reste le même, c'est Clovis Cornillac qui passe derrière la caméra. Sans nous convaincre.

La note Culturebox

2
2/5
"Trop mignons !" Le choeur des petites filles du premier rang est réglé comme du papier à musique. Chaque apparition des trois "adorables chiots" de Belle, craquantes petites boules de poils blancs, a un effet garanti. Tchéky Karyo s'est d'ailleurs mis au diapason, tout à fait raccord avec les toutous, grâce à une barbe et une tignasse blanches presque aussi volumineuses.
Clovis Cornillac et Tchéky Karyo dans "Belle et Sébastien 3" © Christophe Brachet - Radar Films – Epithète Films – Gaumont – M6 Films – W9
Tout est blanc, d'ailleurs dans ce film. Comme le fil dont l'histoire est cousue. Ce qui n'est pas un problème en soi. Personne n'a vraiment envie d'affronter un suspense insoutenable dans ces jolis paysages enneigés. On sait que tout se terminera bien. Et d'ailleurs, pour qu'on ne s'y trompe pas, le méchant est tout noir. Clovis Cornillac ressemble d'ailleurs étrangement à Gargamel, le vilain sorcier des Schtroumpfs, dont il a adopté la coiffure... Pour aggraver son cas, il se déplace dans un blindé allemand dont les énormes chenilles massacrent les chemins recouverts de poudreuse. Normal pour un ancien collabo qui a réussi à se faire passer pour résistant à la fin de la guerre. 

Du côté des (très) gentils, Tchéky Karyo en fait peut-être un peu beaucoup dans le registre du berger du coin qui n'est pas allé à l'école mais qui, côté coeur en or sous un aspect bourru, en impose drôlement.
Ce "Dernier Chapitre" est le troisième et ultime épisode de la saga adaptée de la série de Cécile Aubry, qui avait fait rêver tous les enfants des années 60. Pour dire les choses honnêtement, elle a pris un petit coup de vieux, malgré les louables efforts de l'équipe.

Pas de stress, l'histoire prend tout son temps pour s'installer. Belle et Sébastien sont des potes pour la vie, et on imagine facilement que le voleur de chiens n'aura que ce qu'il mérite.
Clovis Cornillac dans "Belle et Sébastien 3" © Christophe Brachet - Radar Films – Epithète Films – Gaumont – M6 Films – W9
C'est la deuxième fois que Clovis Cornillac passe derrière la caméra, après le dispensable "Un peu, beaucoup, aveuglément". Le résultat manque singulièrement de grâce et de subtilité. La production fait pourtant son boulot avec application. Les jolis mouvements de steady cam, les poursuites dans la neige, tout est très soigné sans parvenir à tenir à distance cet entêtant parfum désuet. 

La fiche

Genre : aventure
Réalisateur : Clovis Cornillac
Pays : France
Acteurs : Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Clovis Cornillac et Thierry Neuvic
Durée : 1h30
Sortie : 14 février 2018
Synopsis : Deux ans ont passé. Sébastien est à l'aube de l'adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d'une nouvelle vie, ailleurs... Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne. Lorsque Joseph, l'ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits...