INTERVIEW. Alexis Michalik: "Il faut que je fasse le maximum de choses avant de mourir"

Par Culturebox @Culturebox
Publié le 05/01/2019 à 16H25
Alexis Michalik sur le tournage de son premier film "Edmond", dans les salles le 9 janvier.

Alexis Michalik sur le tournage de son premier film "Edmond", dans les salles le 9 janvier.

© LEGENDE Films - EZRA - GAUMONT

Une hyper conscience de la mort, comme il dit, qui selon lui explique sa boulimie créatrice. Acteur, auteur, metteur en scène, et maintenant réalisateur, Alexis Michalik signe son premier film qui sort le 9 janvier. Une adaptation sur grand écran de son dernier succès sur les planches, "Edmond", auréolé de cinq Molières. Pour France 2, il revient sur cette aventure cinématographique.

Après le succès de ses deux premières pièces de théâtre, "Le Porteur d’histoire" et "Le Cercle des illusionnistes", Alexis Michalik a attiré plus de 500.000 spectateurs et décroché cinq Molières en mai dernier avec "Edmond", l’histoire de la création en une nuit par Edmond Rostand, alors inconnu, de "Cyrano de Bergerac".

Un scénario que Michalik avait écrit avant la pièce. Mais les producteurs se montrant frileux face au sujet et à l’inexpérience de l’homme de théâtre comme réalisateur, le projet n’avait pu se faire. Il aura fallu attendre l’immense succès de la pièce pour qu’ils décident de prendre le risque de laisser Michalik passer derrière la caméra.

Entretien : P. Deschamps / F. Bazille / T. Mongellaz / J. Cordier

LA FICHE

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Alexis Michalik
Pays : France
Avec : Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Tom Leeb, Igor Gotesman, Mathilde Seigner, Clémentine Célarié, Jean-Michel Martial, Simon Abkarian, Marc Andreoni, Lucie Boujenah, Alice de Lencquesaing
Durée : 1h45
Sortie : 9 janvier 2019

Synopsis : Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n'a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d'angoisses. Il n'a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une pièce nouvelle, une comédie héroïque, en vers, pour les fêtes. Seul souci : elle n'est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d'enthousiasme de l'ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l'instant, il n'a que le titre : "Cyrano de Bergerac".