"Rock the Casbah" de Laïla Marrakchi ou la révolte des femmes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/09/2013 à 12H24, publié le 09/09/2013 à 18H11
Après la mort du patriarche, un vent de liberté soufle parmi les femmes de la famille.

Après la mort du patriarche, un vent de liberté soufle parmi les femmes de la famille.

© Hassen Brahiti/Pathé films

Ce mercredi 11septembre sort sur les écrans le deuxième long-métrage de la réalisatrice marocaine Laïla Marrakchi, "Rock the casbah". Une comédie à la fois drôle et émouvante sur la place de la femme dans les sociétés orientales.


Reportage : P.Deschamps/C.Kenck/L.Ledu/C.Forge

https://videos.francetv.fr/video/NI_138303@Culture

L'histoire...
C’est l’été à Tanger. Une famille se réunit sur 3 jours dans la maison familiale suite au décès du père, pour se remémorer les souvenirs et partager sa perte, comme le veut la tradition musulmane. Il faut quitter les plages, les maillots de bain pour se vêtir de djellabas, réunir tout le monde et donner à la maison des allures d’enterrement. L’agitation est à son comble d’autant plus que cet homme n’a laissé derrière lui que des femmes. Tout va basculer avec l’arrivée de Sofia, la dernière des filles, celle qui a fait sa vie ailleurs. Actrice n’interprétant que des rôles de terroristes dans des séries américaines, elle arrive de New York après plusieurs années d’absence. Son retour va être le moyen de régler ses comptes avec ses soeurs et bouleverser l’ordre établi depuis toujours par ce patriarche. Entre rire et larmes, une hystérie collective va mener chacune de ces femmes à se révéler à elle-même...

Une oeuvre entre Orient et Occident

Laïla Marrakchi est marocaine mais vit en France. Une biculturalité très présente dans ses films. En 2005 dans "Marock", la réalisatrice décrit une jeunesse marocaine aisée occidentalisée mais toujours confrontée au poids de la tradition et de la religion.
Le film lui avait valu d'être sélectionnée pour "Un certain regard" à Cannes.

"Rock the Casbah" de Laïla Marrakchi avec Morjana Alaoui, Nadine Labaki, Lubna Azabal, Hiam Abbass, Omar Sharif...
Sortie le 11 septembre 2013.