Rencontre. Brigitte Bardot et Saint-Tropez, une histoire d'amour de 60 ans

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 11/03/2017 à 17H16, publié le 11/03/2017 à 17H03
Brigitte Bardot à La Madrague

Brigitte Bardot à La Madrague

© France 3 / Culturebox

Il y a près de 60 ans, Brigitte Bardot achetait La Madrague. Elle scellait alors avec ce Saint-Tropez qui l'avait vue devenir une star mondiale, une histoire d'amour qui dure toujours. Même si elle n'apparaît plus aujourd'hui en public, B.B. est partout à Saint-Trop', au musée, dans les boutiques, comme l'a constaté une équipe de France 3 Côte-d'Azur qui a rencontré la star chez elle.

Qui sait, ou se souvient, que Brigitte Bardot d'origine lorraine est née à Paris ? Pour tout le monde l'image de B.B.est associée à Saint-Tropez depuis très lontemps. Depuis que Roger Vadim y a tourné "Et Dieu créa la femme", le film qui allait faire d'elle un mythe.

Depuis, Brigitte Bardot "se cache" à La Madrague. Des centaines de touristes tentent toujours de l'apercevoir depuis la mer en été. Même si ses prises de positions politiques ont largement brouillé son image, B.B. reste une star dont l'impact sur Saint-Tropez se mesure partout.

Une série réalisée par : F. Malory / A. Dequidt / P. Millois / C. Espanol de France 3 Côte d'Azur

Le combat pour les animaux

Brigitte Bardot a créé une fondation qui porte son nom pour défendre les animaux... tous les animaux. Marylin Pons-Riffet, correspondante de la fondation dans le Var, se rend à la rencontre d'un responsable de cirque pour s'assurer qu'il est en règle sur le plan sanitaire et vétérinaire. Sous la bannière de B.B. elle n'est pas toujours la bienvenue. "Madame Bardot a porté des manteaux de fourrure toute sa vie", s'emporte Serge Muller, le directeur du cirque Franco-Belge. Marylin Pons-Riffet est très admirative du combat de Brigitte Bardot : "Ça fait 40 ans qu'elle est dans la cause animale, je ne peux pas être autrement qu'admirative!"

https://videos.francetv.fr/video/NI_940283@Culture

"Je suis le mari qui a résisté le plus longtemps"

Quand il visite l'exposition consacrée à Brigitte Bardot au Musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez, Bernard D'Ormale a le sourire. Brigitte Bardot l'a épousé en 1992 en disant : "Il sera mon mari pour le reste de ma vie". Pour lui, aucun doute : "Elle est venue ici enfant avec ses parents, elle a tourné ici, ses parents sont morts ici... c'est une Tropézienne".

"Une personnalité hors du commun" renchérit Gwenaëlle Van Butsele, la conservatrice du musée. Une icône que tout le monde espère encore approcher. Mais ce n'est pas chose aisée car la star se cache à La Madrague depuis longtemps : "Les murs construits des deux côtés de la propriété dans les années 70, c'était pour se protéger des paparazzis, explique Bernard D'Ormale. Elle paie un droit pour ça et aujourd'hui ce ne sont plus des paparazzis, mais des vacanciers. En été vous avez 40 bateaux au pied de la propriété". 

https://videos.francetv.fr/video/NI_940277@Culture

L'impact de la "marque Bardot"

Simone Duckstein est fière. La propriétaire de l'Hôtel de La Ponche à Saint-Tropez nous ouvre la chambre N°1 de son établissement. Sur la porte, une plaque immortalise le passage de B.B. dans ces murs. C'est là qu'elle a vécu un moment, à l'époque où elle a rencontré Curd Jurgens (pour le tournage de "Et Dieu créa la femme"). Aux murs de l'hôtel, des photos dédicacées à  "son premier et plus beau souvenir de Saint-Tropez". Dans les ruelles de la station balnéaire varoise, B.B. est toujours présente en poster, en tableaux. Serge Contat en a fait sa muse.

L'icône a toujours un impact sur l'économie locale. "Ce produit d'appel continue d'attirer les touristes, analyse Jean-Pierre Tuveri, le maire. Cela engendre des retombées non négligeables". Un site internet a été créé pour vendre le "produit Bardot". Au musée, dans les boutiques, l'image de la star est omniprésente.

https://videos.francetv.fr/video/NI_940281@Culture

Rencontre avec la star à La Madrague

Pas facile de pénétrer dans l'univers de Brigitte Bardot. Francis Malory et son équipe ont su se faire accepter le temps d'un reportage dans LA propriété inaccessible. D'accord pour une interview mais sans caméra, la star parle de ce Saint-Tropez qui compte tellement pour ellle 

Saint-Tropez c'est mon village d'adoption.J'ai toujours été ici depuis que je suis en âge de comprendre quelque chose.

A Francis Malory qui lui dit qu'elle fait toujours briller les yeux des gens, B.B. répond avaec son franc-parler : "Oui mais ils font briller les miens aussi. Quand je vois comment les hommes traitent les animaux, j'ai un profond mépris pour l'être humain en général, dans sa grande majorité. L'amour que ce public me donne me rend un courage extraordinaire pour continuer mon combat."

https://videos.francetv.fr/video/NI_940337@Culture