Mort de Venantino Venantini, le dernier des "Tontons flingueurs"

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/10/2018 à 18H58, publié le 09/10/2018 à 17H05
Venantino Venantini ici dans "Des pissenlits par la racine" de Georges Lautner (1964).

Venantino Venantini ici dans "Des pissenlits par la racine" de Georges Lautner (1964).

© Ardennes Films / Transinter Film / Collection ChristopheL

L'acteur italien Venantino Venantini s'est éteint la nuit dernière à Viterbo, non loin de Rome. Présent aussi dans le cinéma italien (de Scola ou de Risi), Venantini s'est surtout illustré dans les années 1960 dans des comédies françaises à grand succès comme "Le corniaud" de Gérard Oury ou "Les Tontons flingueurs" de Georges Lautner, dont il était, jusqu'à ce jour, le dernier survivant.

L'acteur italien Venantino Venantini est mort la nuit du 8 au 9 octobre à l'âge de 88 ans à l'hôpital de Viterbo des suites d'une opération l'été dernier, a annoncé à l'agence de presse italienne ANSA sa soeur Rossana Venantini. 

Peintre avant d'être acteur

Venantino Venantini, a-t-elle ajouté, "aimait autant le cinéma que la peinture, c'était un bon acteur mais également un peintre accompli qui a participé à de nombreuses expositions". Né en 1930, le jeune Venantini se destine d'abord à une vie d'artiste peintre. Alors qu'il est à Paris, au milieu des années 1950 pour fréquenter les Beaux-Arts, il fait de la figuration dans quelques films pour financer ses études. C'est ainsi que tout commence et l'homme se prend au jeu.

Ses débuts se font en Italie, par de seconds rôles dans des films d'Ettore Scola et de Dino Risi, mais c'est le cinéma français des années 1960 qui lui offrira pleinement sa chance. 

Georges Lautner, déterminant

Dès 1963, il rencontre le cinéaste français Georges Lautner qui sera déterminant pour lui : il lui offre un rôle dans son nouveau film "Les Tontons flingueurs", une comédie policière interprétée par Ventura, Blier, Blanche, Lefebvre, et les autres. Le film connaîtra le succès que l'on sait. Et ouvre les portes pour Venantini, à une belle carrière. Suivent "Des pissenlits par la racine", comédie avec Louis de Funès, Michel Serrault et une jeune actrice, Mireille Darc, puis "Galia" et "Flic ou Voyou" avec Belmondo.

"Le corniaud"

En 1964, Venantini retourve Louis de Funès dans le film de Gérard Oury "Le Corniaud". Immense succès au box-office. Vanentino Vanentini y campe Mickey le bègue, un gangster opposé à Léopold Saroyan (Louis de Funès) qui poursuit avec sa voiture rouge la Cadillac du corniaud, Bourvil. 
Il retrouve à nouveau De Funès dans "Le Grand Restaurant" puis dans "La Folie des grandeurs".

Ce seront ses films les plus célèbres. Mais Venantini tournera encore beaucoup pour Dino Risi ("Les Derniers Monstres"), Roger Vadim, Ettore Scola, Samuel Benchetrit ("J'ai toujours rêvé d'être un gangster"), Berry ("L'immortel"), Claude Lelouch ("Un plus une"). En 2015, il publie son autobiographie, " Le Dernier des Tontons Flingueurs", chez Michel Lafon.