"Momo", pièce de théâtre à succès, adaptée au cinéma avec Catherine Frot et Christian Clavier

Mis à jour le 27/12/2017 à 10H26, publié le 26/12/2017 à 18H11
"Momo" de Sébastien Thiéry (2017)

"Momo" de Sébastien Thiéry (2017)

© Mars Films

Sébastien Thiéry adapte au cinéma sa pièce "Momo" qui avait triomphé au théâtre en 2015. Une comédie grinçante et parfois dérangeante sur le thème de la maternité et du handicap. Catherine Frot et Christian Clavier reprennent sur grand écran les rôles créés par Muriel Robin et François Berléand.

La note Culturebox

3
3/5

André et sa femme Laurence forment un couple uni mais un peu ronronnant. Un jour, en rentrant du supermarché, ils découvrent qu'un inconnu s'est installé dans leur belle maison. Cet homme, qui s'exprime avec difficulté, s'appelle Patrick. Il est sourd et prétend être leur fils. Curieusement, alors qu'ils n'ont jamais eu d'enfant, sa "momo", comprenez sa maman, va le reconnaître.

Reportage France 2 : Valérie Gaget, Laurence Piquet, Didier Dahan et Vanille Christophe 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1150343@Culture

Une comédie à la Ionesco

Toute l'histoire repose sur ce postulat absurde. Pour Catherine Frot qui interprète le rôle de Laurence, "c'est une comédie un peu singulière, à la Ionesco. Il y a quelque chose de l'ordre de l'aberration dans le fait que cette femme décide que ce garçon est bien son fils". 
Devant son mari estomaqué, Laurence va en effet littéralement adopter cet enfant de 40 ans, tombé du ciel. Son époux, lui, est persuadé qu'il s'agit d'un imposteur et multiplie les stratagèmes pour le démasquer.  

De la scène au grand écran

Pour interpréter le rôle de Patrick, Sébastien Thiéry s'est inspiré de son frère aîné, sourd profond. "Depuis que je suis enfant, je parle le sourd avec lui. C'est juste une langue un peu blanche. Je suis bilingue". Ce film, qu'il co-réalise avec Vincent Lobelle, est l'adaptation de l'une de ses pièces. Créée en 2015 au Théâtre de Paris avec Muriel Robin et François Berléand dans les rôles-titres, elle portait d'ailleurs le même titre : "Momo". "Cela ne m'a jamais inquiété que l'on rie du handicap, dit-il. J'ai joué la pièce cent cinquante fois et les gens pleuraient à la fin. Il ne faut pas avoir peur de mettre des handicapés à l'écran. Ils font partie de la vie. S'ils sont traités dignement, avec humanité, on n'est pas gênés de rire". Il ajoute que le handicap n'est pas le sujet du film qui parle avant tout de maternité. 

Une comédie grinçante

Ce film pourrait malgré tout heurter une partie du public. Les handicapés y sont présentés de façon caricaturale et parfois dérangeante. On pense notamment au personnage composé par Pascale Arbillot, une femme aveugle louchant et refusant qu'on l'assiste. Christian Clavier, déjà sous le feu des critiques pour "A bras ouverts", son film précédent, assume cette comédie grinçante réalisée dans l'esprit de farce de certains films italiens des années 70. "Si on joue trop le politiquement correct, on se retrouve dans le cinéma américain. En France, nous avons une qualité, c'est de pouvoir être transgressif. Gardons, s'il vous plaît, la liberté de création" dit-t-il. 

Catherine Frot touchante

Clavier fait du Clavier. Mais s'il n'évite pas quelques dérapages incontrôlés, son jeu face à Catherine Frot semble plus sobre qu'à l'accoutumée. Les deux comédiens n'avaient pas joué ensemble depuis de très nombreuses années. Ils s'admirent mutuellement beaucoup. "Il a vraiment un jeu dynamite, dit-elle. C'est impressionnant. A mon avis, personne d'autre en France ne sait faire ce qu'il fait".
Catherine Frot n'est pas en reste. Sa douce folie apporte de l'émotion à cette farce délirante.
Et pour finir, félicitations au dresseur du berger allemand, parfait dans son rôle de chien névrosé.

LA FICHE

Genre : Comédie
Réalisateurs: Vincent Lobelle et Sébastien Thiéry
Pays : France 
Acteurs :  Catherine Frot, Christian Clavier, Sébastien Thiéry, Pascale Arbillot 
Durée : ​1h25
Sortie : 27 décembre 2017

Synopsis : Un soir, en rentrant chez eux, Monsieur et Madame Prioux découvrent avec stupéfaction qu’un certain Patrick s’est installé chez eux. Cet étrange garçon est revenu chez ses parents pour leur présenter sa femme, aveugle. Les Prioux, qui n’ont jamais eu d’enfant, tombent des nues. Patrick est-il un mythomane ? Un manipulateur ? Les Prioux ont-ils oublié qu’ils avaient un enfant ?