Manoel de Oliveira de nouveau hospitalisé

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/01/2013 à 09H13, publié le 21/01/2013 à 09H01
Manoel de Oliveira à Cannes en mai 2010

Manoel de Oliveira à Cannes en mai 2010

© François Guillot / AFP

Le cinéaste portugais, qui avait déjà été hospitalisé peu après son 104e anniversaire en décembre, a de nouveau été admis à l'hôpital vendredi à Porto (nord) pour être soigné d'une grippe, a indiqué dimanche soir sa fille Adelaide Trêpa.

"Le médecin a décidé de l'hospitaliser par mesure de précaution, car sa température était élevée, mais il va bien", a déclaré la fille du metteur en scène, citée par le quotidien "Publico" dans son édition en ligne. Le réalisateur avait quitté l'hôpital le 7 janvier après y avoir été admis le 20 décembre en raison d'une infection bactérienne.

Manoel de Oliveira, qui souffre d'une maladie cardiaque chronique, avait déjà été hospitalisé pendant une semaine en juillet dernier en raison de
problèmes pulmonaires.

Depuis, il a pu terminer le scénario d'un prochain film, "L'Eglise du diable", inspiré de l'auteur brésilien Machado de Assis, et travaillait sur celui d'un nouveau court métrage. Aucune date n'est prévue pour le tournage de ces projets en attente de financement.

Le plus récent film de Manoel de Oliveira, "Gebo et l'ombre", a été présenté l'été dernier à la Mostra de Venise. Au printemps, le cinéaste a encore tourné un court métrage sur Guimaraes, ville du nord du Portugal désignée capitale européenne de la Culture 2012.

Depuis ses débuts derrière la caméra, encore au temps du cinéma muet (il a débuté comme acteur), Manoel de Oliveira a réalisé une cinquantaine de films de fiction et documentaires.
De Manoel de Oliveira (Portugal/France), avec : Jeanne Moreau, Claudia Cardinale, Michael Lonsdale, Ricardo Trepa, Leonor Silveira, Luís Miguel Cintra - 1h31 - Sortie : 26 septembre   Malgré l’âge, est toujours comptable. Il vit avec sa femme, Doroteia, et leur belle-fille, Sofia, mais c’est l’absence de leur fils, João, qui occupe les esprits. Gebo semble cacher quelque chose. Doroteia vit dans l’attente et Sofia attend le retour de son mari.