"Liberté" de Tony Gatlif inspiré d'un livre de Jacques Sigot

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 23/02/2010 à 10H55
"Liberté" de Tony Gatlif inspiré d'un livre de Jacques Sigot

"Liberté" de Tony Gatlif inspiré d'un livre de Jacques Sigot

© Culturebox

 "Liberté", le nouveau film de Tony Gatlif  sort sur les écrans ce mercredi 24 février 2010. Il raconte un épisode de la seconde guerre mondiale, quand les Nazis avaient décidé d'éradiquer les nomades. Le scénario a été inspiré par le livre d'un historien  Jacques Sigot,  grand spécialiste de cette page sombre de l'histoire

https://videos.francetv.fr/video/NI_97177@Culture

En écrivant "Ces barbelés oubliés par l'histoire. Un camp pour les Tsiganes et les autres", Jacques Sigot a fait resurgir un passé que Montreuil-Bellay, petite ville touristique au confluent de trois régions, l'Anjou, la Touraine et le Poitou, avait oublié.
Un camp qui a vu passer: des républicains espagnols, des  clochards de la région nantaise, des collaborateurs, des soldats ennemis. Et bien entendu des Tsiganes de novembre 41 à janvier 45.
Leur sort est tout à fait similaire à celui des Juifs dans cette période. Les Tsiganes étaient en effet considérés comme une sous-humanité indigne de vivre dans une Europe aryanisée. Ils furent donc assassinés ou déportés et subirent les mêmes atrocités que les autres victimes expiatoires de l'Etat nazi.
Un film comme "Liberté, de Tony Gatlif, avec Marc Lavoine dans le rôle d'un "juste", peut aider à faire connaître le drame tsigane. Contrairement au génocide des Juifs, la mémoire se trouve difficile à transmettre du fait du manque de tradition de l'écrit dans une communauté tsigane où sévit encore souvent l'analphabétisme.
Il faudra attendre 1982 et une déclaration du chancelier Helmut Kohl pour que l'Allemagne reconnaisse officiellement le génocide des Tsiganes.

A voir aussi sur Culturebox
Le tournage de "Liberté ", le seizième long métrage de
Tony Gatlif
Marc Lavoine
parle du film "Liberté"